RC Strasbourg – Reims : Première défaite en 2021 pour le Racing qui ne « bascule pas du bon côté »

FOOTBALL Les Alsaciens restaient sur trois victoires et un nul lors de leurs quatre dernières sorties 

Thibaut Gagnepain

— 

Eiji Kawashima est bien sorti face à Kutesa, touche le ballon mais il va finir dans les filets.
Eiji Kawashima est bien sorti face à Kutesa, touche le ballon mais il va finir dans les filets. — PATRICK HERTZOG / AFP
  • Le RC Strasbourg s’est incliné face à Reims (0-1), au stade de la Meinau, ce dimanche, à l’occasion de la 22e journée de Ligue 1.
  • Les Alsaciens ont eu quelques occasions mais ont manqué de réalisme. En deuxième période, ils ont surtout été dominés par les Rémois.
  • « Tout n’est pas à jeter mais ce n’est pas un match qui me satisfait », a résumé l’entraîneur alsacien Thierry Laurey.

 

Au stade de la Meinau,

La saison du Racing sera donc galère jusqu’au bout. Les Strasbourgeois avaient une belle opportunité de l’embellir contre Reims dimanche : ils l’ont ratée. Battus (0-1), les Alsaciens restent scotchés à cette triste 15e place de Ligue 1. Avec assez d’avance sur le premier relégable (6 points) pour ne pas trembler, et trop de retard sur le Top 10 pour rêver d’aller plus haut.

De quoi présager d’une fin de championnat sans grande saveur ? « Je l’avais dit vendredi, les deux équipes avaient le même nombre de points donc celle qui l’emporterait allait basculer du bon côté. L’autre reste dans une situation non pas délicate mais les résultats de ce soir ne nous sont pas favorables », répond Thierry Laurey, apparu déçu de la prestation de ses joueurs. « Tout n’est pas à jeter mais ce n’est pas un match qui me satisfait. On a eu beaucoup de mal à s’approcher du but, notamment en deuxième période. »

Ses joueurs ont quand eu quelques occasions pour un total de… deux tirs cadrés en 90 minutes. Le pire, c’est qu’ils auraient pu ouvrir le score avec plus de réalisme. Sauf que la barre transversale a eu raison de Chahiri (30e) puis de Thomasson (74e). Le même Chahiri avait eu une énorme occasion en tout début de partie mais, à dix mètres du but plein axe, trouvait le moyen de trouver le gardien champenois… A ces tentatives, il faut ajouter celle d’Ajorque, dont le tir en angle fermé a été bien arrêté, toujours par Rajkovic (76e).

Kawashima malchanceux

Moins de cinq minutes plus tard, Kutesa libérait Reims en devançant la bonne sortie de Kawashima (0-1, 80e). Un but un brin chanceux mais qui est venu récompenser la mainmise des siens sur la rencontre. « On a par moments assez bien contrôlé le match. On a eu de la maîtrise et les Strasbourgeois n’ont été dangereux que sur quelques coups », a résumé l’entraîneur marnais David Guion, satisfait de voir que « les garçons avancent, le groupe progresse ».

A Strasbourg, il évolue en cette fin de mercato. Kenny Lala n’était pas sur la feuille de match ce dimanche. Le latéral droit, dont le contrat en Alsace devait s’achever en juin, est annoncé tout proche du club grec de l’Olympiakos. Il devrait être remplacé par Frédéric Guilbert, qui ne joue plus à Aston Villa mais qui a fait ses preuves en Ligue 1, à Caen. « Tout ça n’est pas officiel donc je ne vais pas le commenter », a esquivé le défenseur alsacien Alexander Djiku, par ailleurs pas plus énervé que ça après cette défaite. « Dans le contenu, elle n’est pas inquiétante, on a juste manqué de réalisme. » Et l’occasion de vivre une fin de saison un peu plus excitante.