Election à la présidence de la FFF : L’ancien boss de la LFP Frédéric Thiriez officiellement candidat

FOOTBALL Frédéric Thiriez n’a jamais caché qu’il pourrait un jour faire son grand retour dans les affaires du foot français

A.L.G.

— 

Fredo et Nono, bientôt en concurrence pour le même poste ?
Fredo et Nono, bientôt en concurrence pour le même poste ? — FRANCK FIFE / AFP

Parmi tous les come-back possibles dans le foot, ce n’est pas sur celui-là qu’on aurait misé notre bas de laine. L’ancien boss de la LFP  Frédéric Thiriez vient en effet d’annoncer officiellement sa candidature à la prochaine élection présidentielle de la Fédération française de foot. Voilà donc un concurrent de poids qui se présente devant l’actuel patron Noël Le Graët, si tant est que ce dernier se lance dans la course.

Alors que les élections ont été repoussées au mois de mars prochain (elles devaient avoir lieu à l’origine le 12 décembre dernier) à cause la pandémie de Covid-19, le Breton n’a pas encore officiellement dit qu’il briguait un troisième mandat à la tête du football français. Thiriez est donc être le premier candidat à se lancer, sans qu’on sache si d’autres noms sortiront du chapeau dans les semaines à venir.

« Après quatre années où j'ai pris du recul et beaucoup réfléchi, je me porte candidat parce que le football français traverse une crise sans précédent, notamment le football amateur, dont on ne parle pas souvent, a-t-il déclaré à L'Equipe. Le foot amateur est la raison d'être et la raison de vivre de la Fédération. Je sais bien qu'il y a la vitrine, l'équipe de France ou la Coupe de France. Mais c'est la masse qui fait l'élite ». 

Quid de la liste montée par Luis Fernandez ?

Pour rappel, Luis Fernandez avait lui aussi émis l’idée de constituer une liste avec d’anciens champions d’Europe 84 et champions du monde 98 (Giresse, Tigana, Barthez, Desailly ou encore Thuram), sans qu’on sache encore qui serait chargé de la représenter à la tête de la Fédé.

Une chose est sûre en revanche, avec ce duel Thiriez vs Noël Le Graët, ces élections vont valoir leur pesant de cacahuètes pour les observateurs du petit monde du foot. Sortez le pop-corn, le spectacle va (bientôt) commencer.