Justice : Michel Bastos mis en examen pour fraude fiscal après la vente de sa villa à un trafiquant de drogue

FOTBALL L’ancien milieu offensif de l’OL aurait bradé sa villa à un trafiquant interpellé par la police lyonnaise

A.L.G.

— 

Michel Bastos a vendu sa villa lyonnaise à un trafiquant de drogue.
Michel Bastos a vendu sa villa lyonnaise à un trafiquant de drogue. — Miguel Schincariol / AFP

L’ancien LyonnaisMichel Bastos a été mis en examen à Lyon selon une information révélée mardi par nos confrères du Parisien. L’ex international brésilien est en effet poursuivi pour « fraude fiscale » et « blanchiment de fraude fiscale » par une juge d’instruction lyonnaise.

Placé sous contrôle judiciaire, l’ancien joueur également passé par le Losc aurait vendu sa villa lyonnaise à un trafiquant de drogue, le tout à un prix bien inférieur à celui du marché (420.000 euros). Un versement de 90.000 euros en liquide et non déclaré était aussi prévu dans le deal.

La maison hantée

Lors de sa convocation à la PJ, l’agent de Bastos a expliqué que lui et son client ne savaient rien des activités du trafiquant, chez qui les policiers ont mis la main sur 36 kg de cocaïne, du matériel de conditionnement ainsi que six armes de poing.

Selon lui, la maison a été bradée car elle était très difficile à vendre du fait des nombreux cambriolages qu’elle a subis alors qu’elle était encore la propriété du milieu offensif brésilien. « La maison a été plusieurs fois squattée, vandalisée. C’était un carnage. Tout le monde savait que cette maison était un cauchemar », a-t-il déclaré lors de son audition, dans des propos relatés par Le Parisien.