FC Barcelone : En manque de complicité avec Messi et Suarez, Griezmann admet avoir « du mal à aller vers les autres »

FOOTBALL Le Français a encore livré un match quelconque samedi contre Leganés, avant de céder sa place à l'heure de jeu

A.L.G.
— 
Taulier en Bleu, Griezmann traîne sa peine au Barça.
Taulier en Bleu, Griezmann traîne sa peine au Barça. — Andrew Surma/Sipa USA/SIPA

Ça commence vraiment à devenir inquiétant pour l’ami Griezmann au Barça. Quatre mois après son arrivée en Catalogne, l’ancien Colchonero ne semble toujours pas réussir à faire copain-copain avec le duo Leo Messi-Luis Suarez. Et ce n’est pas sa faible prestation de samedi, lors de la petite victoire barcelonaise à Leganés (2-1), qui viendra contredire ce constat préoccupant.

Titularisé sur le côté du 4-2-3-1 mis en place par Valverde, un poste qu’il n’apprécie pas forcément, ce dont il ne se cache pas, Giezmann a livré une performance sans saveur ni éclat. Pire, on ne parvient pas à voir le début du commencement de quoi que ce soit dans sa relation avec ses partenaires d’attaque. Remplacé à la 57e minute de jeu par Arturo Vidal (auteur du but de la victoire), le Français traîne sa peine et ce n’est pas beau à voir.

Griezmann, grand timide ?

« Lorsque j’ai le ballon, je manque de confiance pour faire une passe, pour tirer au but, mais cela va venir avec le temps », tente-t-il de positiver dans un entretien publié sur le site de l'Uefa​. Concernant le manque flagrant de complicité avec Messi et Suarez, le journaliste lui soumet alors une idée : pourquoi ne pas partager un maté avec ses compères histoire de briser la glace ? Une proposition validée par le Mâconnais. Oui mais…

« Je suis vraiment timide et j’ai du mal à aller vers les autres en raison de cela. Je ne suis pas le genre de gars qui va lancer la conversation, répond-il, tout en essayant de rester optimiste. Luis et Leo se connaissent bien, nous avons déjà dîné ensemble et notre entente ne peut que progresser avec le temps. » Reste à savoir si Ernesto Valverde lui en laissera la possibilité dès mercredi, à l’occasion de la réception du Borussia Dortmund en Ligue des champions. Car contrairement à son statut en équipe de France, en Catalogne Griezmann n’est plus un titulaire indiscutable.