Prix Fifa: Le vote de l'Égypte n'a pas été pris en compte à cause de vices de forme

FOOTBALL C'est donc la Fédération égyptienne qui serait responsable de ce couac

N.C. avec AFP
— 
Mohamed Salah sous le maillot de Liverpool lors d'un match contre Chelsea, le 22 septembre 2019.
Mohamed Salah sous le maillot de Liverpool lors d'un match contre Chelsea, le 22 septembre 2019. — Daniel/phcimages/Cover Images/SIPA

La Fifa se dédouane. Alors que la polémique enfle depuis jeudi en Egypte au sujet du vote invalidé de la Fédération (EFA) pour Mohamed Salah lors de l’élection du footballeur de l’année, la Fédération internationale a expliqué que c’était en réalité à cause de vices de forme liés aux signatures de responsables de l’EFA.

Le formulaire de vote, soumis à la Fifa par la Fédération égyptienne le 15 août, présentait des signatures « en majuscules » qui « ne semblaient pas valides (non authentiques) ». Ces formulaires « n’ont pas non plus été signés par le secrétaire général, ce qui est obligatoire », a indiqué l’instance mondiale dans un communiqué.



Les résultats pour l’élection du meilleur joueur de l’année, remportée par Lionel Messi alors que Mohamed Salah a fini 4e, sont basés sur les votes du sélectionneur et du capitaine des équipes nationales ainsi que d’un journaliste de chaque pays.

Or, le vote du sélectionneur de l’équipe olympique Shawki Ghareeb, qui suppléait alors Javier Aguirre, démissionnaire après le fiasco de la Coupe d'Afrique des nations à domicile, avant la nomination de Hossam El-Badry, et celui du capitaine Ahmed El-Mohammadi, n’étaient pas mentionnés dans la publication des votes par la Fifa après la cérémonie lundi. Tous les deux ont placé Salah en tête, a indiqué la Fédération.

Le seul vote venant de l’Égypte pour… Sadio Mané

Mais la Fifa a assuré avoir envoyé « deux rappels » le 19 août à la Fédération égyptienne, pour confirmer les choix de vote du sélectionneur et du capitaine. Des demandes restées sans réponses « dans le délai imparti, limité au mercredi 21 août ».

Cet épisode ne risque pas de réchauffer les relations entre la Fédération et la star, qui a d’ailleurs changé sa courte bio sur Twitter, indiquant seulement jouer pour Liverpool, sans mention de la sélection nationale. Le seul vote venant de l’Égypte qui a été publié vient du journaliste Hany Danial qui a préféré… le Sénégalais Sadio Mané, équipier de Salah à Liverpool.