VIDEO. CAN 2019: Une marée humaine accueille les Fennecs à leur retour en Algérie

FOOTBALL La foule était au rendez-vous quelques heures après avoir remporté la Coupe d'Afrique des nations

20 Minutes avec AFP

— 

Le retour de l'équipe d'Algérie à Alger samedi après avoir remporté la CAN 2019
Le retour de l'équipe d'Algérie à Alger samedi après avoir remporté la CAN 2019 — RYAD KRAMDI / AFP

L’attente était longue. Vingt-neuf ans depuis le dernier titre. Alors les Algériens ne comptaient pas manquer le retour de leurs héros à Alger ce samedi, quelques heures après la victoire des Fennecs sur le Sénégal (1-0) en finale de la Coupe d'Afrique des nations.

La CAN 2019 dans ses bagages, l’équipe d’Algérie a atterri samedi en début d’après-midi à l’aéroport d’Alger où les attendait une délégation conduite par le Premier ministre Noureddine Bedoui. Le capitaine Ryad Mahrez était le premier à sortir de l’appareil, en brandissant le trophée, avec le sélectionneur Djamel Belmadi.

Un « water salute » des pompiers puis parade en bus

Sur le tarmac, les pompiers ont offert aux joueurs un « water salute », un arc réalisé avec des lances à eau, selon des images retransmises en direct par la télévision nationale. Ce n’était là que le début de la fête.

Les joueurs sont ensuite montés à bord d’un bus à impériale pour parader dans les rues d’Alger, en direction de la place du 1er mai où les attendait depuis des heures une foule sous un soleil de plomb. Aux cris de « One, two, three, viva l’Algérie », les supporteurs, certains drapés du drapeau national, ont ovationné leur héros.

Le bus, frappé des deux étoiles et de l’inscription « nous sommes fiers de vous » en arabe et en tamazight (berbère), les deux langues officielles du pays, avait par endroit du mal à avancer en raison du grand nombre de supporteurs qui tentaient de s’en approcher.

« Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit à cause des célébrations mais j’ai tenu à être présent ici à la place du 1er mai pour voir de près Baghdad Bounedjah (auteur du but de la finale) afin de l’enlacer et le remercier pour cette fabuleuse victoire », confie Madjid, 28 ans, qui a fait le déplacement depuis Médéa (80 km au sud-ouest d’Alger).

Ferveur aussi au Sénégal

A noter que les Sénégalais, finalistes malheureux, ont aussi eu droit à un accueil chaleureux à leur arrivée à Dakar : des milliers de supporters ont offert aux Lions une belle ovation, scandant « Dieureudieuf Sénégal ! » (merci Sénégal, en wolof).

« La chance ne nous a pas souri, mais j’espère que ça sera pour la prochaine fois », a réagi Sadio Mané, en évoquant sa « tristesse » à sa descente de l’avion, sur le tarmac de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Les « Lions de la Teranga » ont retrouvé le sourire en découvrant les milliers de supporters qui les attendaient à la sortie de l’aéroport, massés derrière des barrières ou juchés sur le toit des bâtiments environnants. Une ferveur inédite au Sénégal depuis des années, selon les commentateurs de la télévision nationale RTS.