Le journal des Bleues: Les Bleues sont «au taquet» avant les Etats-Unis...Et sinon, il fait toujours aussi chaud

FOOTBALL Tout ce qu’il faut savoir sur l’actualité de l’équipe de France, avec un café et un croissant

Aymeric Le Gall

— 

Corinne Diacre et Amandine Henry en conférence de presse.
Corinne Diacre et Amandine Henry en conférence de presse. — Lionel BONAVENTURE / AFP

Le gros cagnard du jour

Oui, ça fait un peu marronnier, mais le sujet des fortes chaleurs est dans toutes les têtes ces jours-ci, avant le match des Bleues face aux Etats-Unis, vendredi soir au Parc des Princes. Selon le médecin de l’équipe de France, il devrait faire 30° au coup d’envoi de ce quart de finale, et ça, ça se prépare.

« On a voulu habituer les organismes à s’entraîner et à faire des efforts pendant ces périodes de chaleurs excessives, confiait le doc, Vincent Detaille sur la chaîne de l’équipe de France. Les deux risques avec ces épisodes caniculaires, c’est la déshydratation et l’hyperthermie, c’est la température corporelle qui augmente trop. On insiste donc beaucoup sur le fait de faire des petites pauses, de bien boire pendant ces laps de temps. On dit aussi aux filles de ne pas rester enfermées dans sa chambre avec la clim à fond et de sortir plusieurs fois par jour pour s’habituer à ça. »

L’aveu du jour

Quand on lui a demandé de quoi serait faite sa causerie d’avant-match, afin de motiver une dernière fois ses troupes avant le coup d’envoi, Corinne Diacre a expliqué qu’elle aurait « beaucoup moins de travail vendredi, parce que je ne vais vraiment pas avoir besoin de travailler l’aspect motivationnel. Les filles sont au taquet ! Pour moi, autant il y a eu du travail en amont, autant s’il y a bien un levier sur lequel je ne vais pas intervenir, c’est bien celui-ci. Donc je vais être tranquille vendredi. »

Le bon signe du jour

Si la France peut s’appuyer sur une chose pour se dire que tout est possible vendredi soir, face à la meilleure équipe au classement Fifa, c’est bien ses dernières confrontations face aux Américaines. C’est bien simple, depuis près de trois ans, les Bleues n’ont jamais perdu contre les Etats-Unis. Avec un bilan d’un nul et de deux victoires – dont la dernière, en janvier dernier à Nice – l’équipe de France part avec un petit bagage de confiance pas dégueu.

Pourtant, la sélectionneuse a avoué en conférence de presse, jeudi au Parc des Princes, que le staff « ne s’est pas appuyé dessus pour préparer ce match. C’était un tout autre contexte : un amical, en janvier, les Américaines venaient tout juste de se rassembler, et nous… on était en plein championnat, donc on ne peut pas comparer. Après on les a quand même battues donc on sait que tout est possible. Et quand on peut faire les choses une fois, on devrait pouvoir les faire une deuxième ». Il n’y a plus qu’à.

L’espoir du jour

Alors qu’on reste un peu sur notre faim concernant l’attaquante star des Bleues, Eugénie Le Sommer, Corinne Diacre n’a pas botté en touche. « Eugénie n’est pas à 100 % de ce qu’elle est capable de faire, a-t-elle admis. Maintenant, on connaît parfaitement ses qualités. Elle a fait beaucoup de choses pour bien récupérer, c’est un élément moteur du groupe. Même à 80 %, elle reste essentielle ». « C’est le bon moment pour briller », a lâché en souriant la capitaine Amandine Henry au sujet de sa coéquipière en club et en sélection. C’est aussi ce qu’on pense.

Le programme du jour

Les joueuses arriveront au Parc des Princes sur les coups de 19h30. Juste après, vers 20h, nous prendrons l’antenne en direct du stade pour le désormais classique Facebook Live d’avant-match. Le coup d’envoi sera quant à lui donné à 21h.