OL-Barcelone: «Une immense fierté», «la soirée parfaite»… Les Lyonnaises savourent leur sixième sacre européen

FOOTBALL FEMININ L'OL a plié sa finale de Ligue des champions dès la première demi-heure, ce samedi face au FC Barcelone (4-1)

Jérémy Laugier

— 

Ada Hegerberg et les Lyonnaises ont totalement maîtrisé leur sujet ce samedi face au Barça.
Ada Hegerberg et les Lyonnaises ont totalement maîtrisé leur sujet ce samedi face au Barça. — Michael Zemanek/BPI/REX/SIPA
  • L’OL n’a pas perdu de temps ce samedi pour punir la défense du Barça, avec quatre buts inscrits dans les 30 premières minutes, dont un triplé d’Ada Hegerberg.
  • Les Lyonnaises l’ont finalement emporté 4-1 à Budapest (Hongrie), soulevant au passage leur sixième Ligue des champions.
  • A l’image de leur coach Reynald Pedros, elles ressentent « une immense fierté » après ce quatrième sacre de rang sur la scène européenne.

Si l'OL règne sur l’Europe depuis huit ans, ce n’est pas dans ses habitudes maison de survoler une finale de Ligue des champions. Outre les deux défaites (2010 et 2013), on garde notamment en tête les éditions de 2016 et 2017 avec deux succès aux tirs au but contre Wolfsburg et le PSG après des matchs verrouillés, ou la victoire après prolongation la saison passée (4-1 face à Wolfsburg). Mais ce samedi à Budapest (Hongrie), le suspense a volé en éclats (4-1), tout comme la défense du Barça, martyrisée dès la première demi-heure de jeu par Dzsenifer Marozsán (5e) et un triplé de l’incontournable Ballon d'or Ada Hegerberg (14e, 19e, 30e).

Un régal de première période (4-0) qui a permis aux Lyonnaises de tranquillement gérer leur affaire, avec une sixième Ligue des champions remportée, et même une quatrième de rang. « On ressent une immense fierté, confie l’entraîneur Reynald Pedros. Pour une finale, il faut de l’expérience, de la qualité et de la maturité. C’est une expérience particulière. C’est tout cela que nous avons vu aujourd’hui. Nous avons joué cette finale comme si c’était notre première et notre dernière, avec beaucoup de détermination, beaucoup de justesse et beaucoup d’efficacité. »

« C’est vraiment incroyable ce qu’on a fait »

L’anecdotique réduction de l’écart d’Asisat Oshoala (4-1, 89e) n'a évidemment rien enlevé à la démonstration d’un OL auteur d’un nouveau triplé cette saison, avec son 13e titre de championnes de France consécutif et la Coupe de France. « C’est vraiment incroyable ce qu’on a fait, c’est un rêve, savoure Ada Hegerberg. Cela n’a pas été une saison facile. On montre qu’on est toujours là. Je ne trouve pas les mots. C’est la soirée parfaite, c’est incroyable. Je suis très fière d’avoir inscrit ce triplé. Il y a beaucoup d’émotions. »

Wendie Renard, qui a participé à chacune des six conquêtes en Ligue des champions, tout comme Eugénie Le Sommer et Sarah Bouhaddi partage son enthousiasme : « C’est émouvant, l’histoire continue. On s’est rendu le match facile en faisant mal dès le début de la rencontre. J’ai grandi avec l’OL et aujourd’hui, je suis fière ». Rendez-vous en mai 2020 pour une nouvelle page d’histoire avec une cinquième couronne européenne de rang ?