Bordeaux-Guingamp: «On peut penser qu’il s’en fout mais non!», quand Bedouet défend Karamoh

FOOTBALL L’attitude de l’attaquant interroge fortement après sa mise à pied

Clément Carpentier

— 

Yann Karamoh vite une période très compliquée.
Yann Karamoh vite une période très compliquée. — Nicolas Tucat / AFP
  • Les Girondins concèdent le match nul face à Guingamp (0-0) et restent à la 13e place de la Ligue 1.
  • Pour son retour à la compétition après sa mise à pied, Yann Karamoh est sorti sous les sifflets après une prestation indigne.
  • L’entraîneur bordelais a décidé de prendre sa défense après la rencontre.

Il n’y avait pas grand monde au Matmut Atlantique pour assister au laborieux match nul entre les Girondins de Bordeaux et l’En Avant Guingamp (0-0) ce mercredi mais les spectateurs se sont bien fait entendre à la 75e minute de jeu. Pourquoi ? Pour offrir une grosse bronca à Yann Karamoh lors de son remplacement. Lui a répondu ironiquement en applaudissant le Virage Sud avant de céder sa place à François Kamano.

Il faut dire que l’attaquant français prêté par l’Inter Milan venait de réaliser un match extrêmement pauvre, pour rester poli. Vraiment pas une bonne idée pour son premier match après sa mise à pied pour un comportement « inacceptable et inapproprié » dixit le club. Mauvais choix, dribbles superficiels, manque d’implication défensive et surtout une attitude désinvolte en seconde mi-temps. Alors cette attitude est-elle scandaleuse pour Eric Bedouet, son entraîneur ? « Non, non, non ! Il a été sanctionné et ce n’est drôle pour personne. C’était quelque chose de grave après il faut se remettre de ce genre de chose. Physiquement, c’est compliqué. »

Une simple impression ?

Au niveau physique, il n’y a pas de souci. Tout le monde comprendra qu’on n’est pas à 100 % après dix jours d’arrêt. Mais ce que les supporters bordelais reprochent à Yann Karamho, c’est son attitude ! Et elle interroge beaucoup plus. Là aussi, Eric Bedouet a une explication à celle-ci :

On peut penser qu’il s’en fout mais non, ce n’est pas ça ! C’est peut-être l’impression qu’il donne. Mais, ce n’est pas l’image que l’on a de lui. Il ne joue pas pour se foutre du monde mais peut-être qu’il va devoir améliorer cette attitude qu’il renvoie.

Peut-être ou peut-être pas ? En tout cas, elle risque d’être épiée lors des prochaines rencontres comme il y a quelques semaines celle de François Kamano pendant le mercato hivernal. Quelle sera aussi l’attitude de Ricardo vis-à-vis de son joueur s’il reproduit ce genre de prestation ? La balle est dans le camp de Yann Karamoh.