VIDEO. ASSE-OM: Pourquoi Wahbi Khazri est bien la «pièce maîtresse» qui manquait tant à l’attaque stéphanoise

FOOTBALL Auteur d'un doublé, dont une reprise surpuissante dans les dernières minutes, mercredi contre l'OM (2-1), Wahbi Khazri vient de propulser l'ASSE sur le podium de Ligue 1...

A Saint-Etienne, Jérémy Laugier

— 

Wahbi Khazri partage son incroyable but dans le «money time», mercredi contre l'OM (2-1), avec le kop nord.
Wahbi Khazri partage son incroyable but dans le «money time», mercredi contre l'OM (2-1), avec le kop nord. — Laurent Cipriani/AP/SIPA
  • En battant l’OM mercredi (2-1) en Ligue 1, les Verts retrouvent le podium et leurs rêves de Ligue des champions, lâchant au passage les Marseillais à huit points.
  • Auteur d’un doublé lors de cette affiche, Wahbi Khazri est le principal artisan de cette attaque stéphanoise décomplexée.

Elu meilleur joueur de Ligue 1 au mois de novembre, Wahbi Khazri va-t-il remettre ça en décembre et en janvier ? A 27 ans, cet attaquant polyvalent affole en tout cas les compteurs, avec sept buts inscrits sur ses six derniers matchs avec l’ASSE. C’est dire à quel point son transfert l’été dernier vers Saint-Etienne est déjà une énorme réussite. En manque d’un buteur de très haut niveau depuis Pierre-Emerick Aubameyang (35 buts en L1 entre 2011 et 2013) ou Max-Alain Gradel (17 en 2014-2015), les Verts ont fait le nécessaire pour coiffer au poteau le Stade Rennais lors du mercato.

Tout comme Sabri Lamouchi la saison passée en Bretagne, Jean-Louis Gasset compte sur l’international tunisien pour bouger les défenses adverses et "être efficace", dans une position d’avant-centre qu’il n’avait jamais occupée avant. « Depuis qu’il a été repositionné en numéro neuf, il nous fait du bien, constate son coéquipier Thimothée Kolodziejczak. C’est notre pièce maîtresse, il faut le dire. »

« A un moment, on prenait le bouillon »

L’illustration a été plus éclatante que jamais, mercredi dans le Chaudron, lors du succès (2-1) face à l’OM. « A un moment, on prenait le bouillon », souligne Jean-Louis Gasset, après un match que les Marseillais ont longtemps cru maîtriser (0-1 durant 43 minutes). Oui, mais cette saison, l’ASSE ne mise plus devant sur Nolan Roux, Alexander Söderlund ou encore Robert Beric et Loïs Diony (toujours au club) pour renverser pareille situation.

Insaisissable mercredi, Wahbi Khazri aurait d’abord pu signer une passe décisive (manqué de près de Loïs Diony à la 12e) et bénéficier d’un penalty après un contact avec Maxime Lopez (27e). Puis l’ancien Bastiais a semé la défense de l’OM pour obtenir et marquer le penalty de l’égalisation (1-1, 59e). Après avoir réglé la mire d’une lourde frappe repoussée par Steve Mandanda (80e), il s’est offert le missile magique de la soirée (2-1, 88e) pour revêtir une nouvelle fois le costume de « Mister Clutch » de l’ASSE.

« Je marque deux buts, c’est ce qu’on me demande »

« Marseille a mieux joué que nous mais nous avons été plus efficaces qu’eux. Je marque deux buts, c’est ce qu’on me demande », répond sobrement l’intéressé, qui a fait chavirer le Chaudron en fin de soirée, à quatre jours d’un derby s’annonçant bouillant en vue de la course à la Ligue des champions.

A mi-parcours, Wahbi Khazri compte déjà plus de buts (12) en championnat que dans toutes les saisons complètes de sa carrière professionnelle (précédent record à 9 à Bastia en L2, tout comme à Bordeaux et Rennes en L1). Mais aussi davantage que de grandes stars comme Edinson Cavani et Neymar.

Déjà 12 buts… mais aussi sept cartons jaunes cette saison en Ligue 1

Aussi lucide et posé devant les médias que sanguin sur les terrains (déjà sept cartons jaunes reçus en 18 matchs de Ligue 1 depuis cet été), le talentueux Tunisien doit-il être remercié par Jean-Louis Gasset et tout Sainté pour son récital contre l’OM ? « Merci à Khazri ? Non, merci à l’équipe, merci au public. Khazri est le dernier maillon de la chaîne. Ce soir, il a très bien fait son travail. Mais merci aussi à Ruffier, Perrin et M’Vila, pas que Khazri », insiste l’entraîneur stéphanois. Un discours louant le collectif des Verts que partage pleinement le héros du soir : « Mes partenaires me mettent dans les meilleures conditions, comme Yann [M’Vila] qui m’offre un super ballon sur le premier but ou Romain [Hamouma] qui fait un bon appel sur le second ».

Et ce avant un hommage appuyé aux supporters de l’ASSE, qui ont définitivement validé son statut de « chouchou » mercredi. « On était mené 0-1 à la mi-temps et on est rentré aux vestiaires quasiment sous les acclamations, apprécie Wahbi Khazri. Notre public mérite la victoire dans le derby. » La connexion parfaite entre Sainté et son nouvel attaquant a tout du tube de l’année pouvant faire peur aux favoris pour le podium en L1.