Coupe du monde 2018: L'arbitre argentin revient sur le péno accordé à l'équipe de France en finale contre la Croatie

FOOTBALL Petite plongée dans l'oreillette (et la tête) de Nestor Pitana, l'arbitre de France-Croatie...

A.L.G.

— 

Nestor Pitana lors de la finale de la Coupe du monde 2018.
Nestor Pitana lors de la finale de la Coupe du monde 2018. — FRANCK FIFE / AFP

Et si le péno sifflé pour l’équipe de France par l’arbitre argentin Nestor Pitana, en finale de Coupe du monde, avait été étudié de manière contraire au règlement ? C’est ce que l’on peut comprendre en lisant les propos de l’homme au sifflet dans les colonnes de La Nacion. Interrogé sur ce fait de jeu par le média argentin, Pitana a accepté de raconter l’un des tournants de la finale contre la Croatie, alors que les deux équipes étaient à égalité (1-1).

« Ça a été action rapide, poum, poum, rebond et Hernan [Maidana, son assistant] donne sortie de but. […] Je lui dis : "Attends, attends." Car je vois que Giroud et Griezmann réclament une main. Je le signale aux arbitres vidéo, qui me disent : "Patientez, ne reprenez pas le jeu." Puis ils me lancent : "On te suggère de voir le ralenti." J’y vais, je vérifie et je donne penalty pour la France. » Il se trouve que le règlement du VAR précise que les arbitres n’ont pas à réagir en fonction des protestations des joueurs et sur leurs demandes. Mais bon, c’est de l’histoire ancienne tout ça. On est champion du monde, on peut se permettre d’avoir la mémoire courte.