Christophe Dugarry.
Christophe Dugarry. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

FOOTBALL

Hache de guerre: «Tu es le plus grand, le plus fort, le plus beau», Dugarry sort ses couteaux et taillade Deschamps

Nous nous sommes tant aimés...

Christophe Dugarry est de retour sur les ondes de RMC dans la Team Duga et il est aisé de constater qu’il a bien rechargé ses batteries pendant ses vacances. Et aiguisé ses couteaux. L’ancien champion du monde 98 n’a pas attendu longtemps (sa première émission en fait) pour répondre de manière cinglante à Didier Deschamps qui lui avait taillé un costard sur mesure après la victoire en Coupe du monde.

Agacé par les critiques incessantes de Dugarry à l’égard de sa gestion de l’équipe de France avant et pendant le Mondial en Russie, DD avait déterré la hache de guerre dans les colonnes du Parisien dès son retour en France.

« Dugarry ose dire que je prends la France en otage. Cela dépasse l’entendement. Il dit ce qu’il veut, il a son émission radio. On a vécu des choses ensemble donc je sais qu’en termes d’état d’esprit, sincèrement, j’ai vu beaucoup, beaucoup mieux, s’était plaint le double champion du monde. Mais bon, ce n’est pas grave. J’ai bientôt 50 ans et je ne fais plus semblant. Je vois avec grand plaisir la majorité des joueurs. (…) Si on devait se voir avec Duga, ça ne serait même pas bonjour, bonsoir. Chacun sa route, chacun son chemin. C’est clair ». Chacun son rêve, chacun son destin (pardon, on était obligés).

Duga réplique

Une violente sortie médiatique à laquelle Dugarry a donc répondu. Après avoir balancé que « Deschamps, on lui manque de respect dès qu’on n’est pas d’accord avec lui. Il fait la pluie et le beau temps dans le football français », l’animateur radio est allé plus loin : « Quand il dit qu’on n’a pas le même état d’esprit, il a raison. Je suis un homme honnête, fiable. Bravo Didier Deschamps, tu es le plus grand, le plus fort, le plus beau. Je ne suis pas prêt à tout faire pour gagner. Je suis ravi de ne pas avoir le même état d’esprit. Qu’il ne veuille plus me dire bonjour, ça ne changera pas ma vie, ça ne changera pas la sienne. Ma foi, ce n’est pas très grave ».

Après avoir évoqué un reportage de France 2 dans Complément d’Enquête au sujet de Deschamps, Dugarry a remis une dernière couche sur son ancien capitaine en Bleu, histoire d’être sûr que le message était passé : « J’ai vu un reportage avant le Mondial, je me rends compte que Didier il est dans beaucoup d’histoires… Me dire à moi que j’ai un état d’esprit douteux… On peut me dire que j’ai été un joueur moyen, que je n’ai pas toujours fait les efforts, etc. Mon état d’esprit, il ne le connaît pas. Il a passé plus de temps dans les bureaux des entraîneurs ou des présidents que dans le vestiaire avec ses partenaires. Il n’a pas toujours eu une attitude irréprochable avec les anciens de France 98 ». Comme l’aurait dit feu Thierry Rolland, en voilà deux qui ne partiront pas en vacances ensemble.