VIDEO. 2015-2018: De Casanova à Casanova, le TFC a passé trois années très agitées

FOOTBALL Même si le TFC n’a pas encore officialisé l’information, Alain Casanova devrait redevenir l’entraîneur de l’équipe première, un peu plus de trois ans après son éviction…

N.S.

— 

Alain Casanova va faire son retour sur le banc du TFC.
Alain Casanova va faire son retour sur le banc du TFC. — P. Pavani / AFP

Sauf cataclysme, ce n’est qu’une question de jours avant que le TFC n’officialise le retour d'Alain Casanova. Sans club depuis son expérience mitigée à Lens (juin 2016 - août 2017), le technicien de 56 ans va retrouver un club et une équipe dont il a déjà été l’entraîneur en chef de mai 2008 à mars 2015.

Le président toulousain Olivier Sadran a opté pour un homme sous les ordres duquel les Violets ont la plupart du temps terminé en milieu de tableau de Ligue 1, avec une pointe haute en 2008 (quatrième place et qualification pour la Ligue Europa) et une pointe basse en 2010 (14e).

Jusqu’au dérapage de la saison 2014-2015, qui a conduit à son remplacement par le «pompier» Dominique Arribagé, alors que l’équipe était relégable…

Il n’empêche : pour Sadran, l’ère Casanova correspond à une phase de stabilité dont le patron du TFC ne peut être que nostalgique, même si le Stadium s’est parfois ennuyé ferme. Depuis trois ans, Toulouse a épuisé trois entraîneurs (Arribagé, Pascal Dupraz, Michaël Debève), soit autant que lors des 14 premières années de l’ère Sadran (Erick Mombaerts, Elie Baup, Casanova). Et l’équipe a frôlé à deux reprises la plongée en Ligue 2, de nouveau évitée in extremis ce printemps.

>> A lire aussi : Vous rêvez de vous offrir un club de foot? Acheter le TFC ressemble à une bonne affaire

>> A lire aussi : «Pour nous, c’est Dieu!»... Christophe Pelissier n'ira pas à Toulouse, et les supporters picards sont aux anges

>> A lire aussi : A 27 ans, le gardien Marc Vidal se sent «beaucoup plus proche de jouer en Ligue 1 qu'avant» et veut enfin sortir de l'ombre