Coupe du monde: L'arbitrage vidéo utilisé pour expulser les joueurs en cours de match même a posteriori?

FOOTBALL La fin de l’âge d’or des défenseurs vicelards…

J-L. D.

— 

Gerard Piqué et Sergio Ramos
Gerard Piqué et Sergio Ramos — BPI/Shutterstock/SIPA

Triste jour pour les Pepe, les Ramos, les Godin et autres poètes du football et du vice. Fini le temps béni où il pouvait défoncer les joueurs adverses en petit filou sans se faire voir par l’arbitre. A la Coupe du monde 2018, les joueurs coupables de conduite violente pourront être expulsés rétrospectivement dans le même match si l’incident est manqué par l’arbitre.

Attention, c’est une information du Daily Mail, donc sujette à caution. Une fois mis au courant, l’homme au sifflet pourra donc, si l’on en croit le quotidien britannique, sanctionner le joueur même s’il n’a rien vu de l’action (en gros : ce qui s’est passé avec Zidane et son coup de boule en 2006). Actuellement, les règles stipulent qu’une fois le jeu relancé, le joueur ne peut plus être sanctionné. On voit déjà les fans égyptiens et de Liverpool venir espérer, mais non, il n’est pas possible d’expulser Ramos de la Coupe du monde à cause de sa faute sur Salah.