OL: Memphis Depay reconnaît qu’il n’avait «pas de connexion» avec Mariano Diaz au début

FOOTBALL Le fantasque attaquant lyonnais a évoqué avec franchise l’évolution de sa relation avec Mariano Diaz, mardi sur OLTV…

Jérémy Laugier

— 

Memphis Depay et Mariano Diaz, ici après une grosse occasion manquée contre Lille en novembre (1-2), n'ont pas toujours été complices sur le terrain, loin de là.
Memphis Depay et Mariano Diaz, ici après une grosse occasion manquée contre Lille en novembre (1-2), n'ont pas toujours été complices sur le terrain, loin de là. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

La langue de bois ne fait pas vraiment partie du bagage de Memphis Depay. Invité mardi sur OLTV, l’attaquant néerlandais n’a donc pas cherché à embellir sa complicité (en progrès) avec son coéquipier Mariano Diaz.

Je suis très honnête : les débuts étaient difficiles. J’avais du mal. Je n’avais pas de connexion avec lui au départ. C’est un vrai attaquant qui termine les actions. Je jouais un football différent mais il s’est vraiment adapté. Il a appris. Ses statistiques sont impressionnantes. On se trouve de mieux en mieux sur le terrain. »

Une évolution positive notamment symbolisée par les deux passes décisives adressées par Memphis Depay à Mariano Diaz lors des deux derniers succès à Metz (0-5) et contre Amiens (3-0). « Il y a une complicité qui se crée entre Memphis et Mariano Diaz, confirme Bruno Genesio ce mercredi. Ils ont beaucoup de talent et je ne suis notamment pas étonné de l’efficacité de Mariano. C’est une très belle réussite pour une première saison. »

« C’était impossible pour moi de jouer de cette manière »

Mine de rien, les deux attaquants cumulent 32 buts et 12 passes décisives en moins de neuf mois de Ligue 1 avec l’OL. Sur OLTV, Memphis Depay en a ensuite profité pour faire le point sur son repositionnement dans l’axe depuis trois journées.

Jouer ailier gauche demandait beaucoup d’efforts défensifs de ma part. C’était difficile de passer de la défense à l’attaque et c’était impossible pour moi de jouer de cette manière. On a eu plusieurs discussions à ce sujet avec l’entraîneur. Je me suis dit que l’OL avait peut-être acheté le mauvais joueur. Il y a eu un changement qui est bon pour l’équipe et pour moi. Je pense que mon vrai poste, c’est numéro 10. »

Sinon Memphis, as-tu déjà entendu parler de Nabil Fekir, qui vient d’effectuer son retour samedi contre Amiens ?