Lyon: Pourquoi Willem Geubbels est actuellement «un jeune un peu perdu» à l’OL

FOOTBALL L'attaquant de 16 ans n'a pas encore signé son premier contrat professionnel avec son club formateur...

Jérémy Laugier

— 

Willem Geubbels, ici lors de ses débuts européens, à seulement 16 ans, le 7 décembre contre l'Atalanta Bergame (0-1).
Willem Geubbels, ici lors de ses débuts européens, à seulement 16 ans, le 7 décembre contre l'Atalanta Bergame (0-1). — CIAMBELLI/SIPA
  • Jean-Michel Aulas tenait à régler la situation d’un de ses plus grands espoirs, Willem Geubbels, avant le 31 janvier.
  • Cette date symbolique de fin de mercato hivernal est passée et l’attaquant de 16 ans, apparu quatre fois avec les pros cette saison, n’a toujours qu’un contrat aspirant (jusqu’en juin 2019).
  • Une situation délicate à vivre pour ce jeune joueur s’entraînant désormais avec l’équipe réserve.

Jean-Michel Aulas avait clairement fixé « une deadline au 31 janvier » concernant l’avenir de Willem Geubbels. « S’il faut faire un exemple, dans un sens ou dans l’autre, on le fera », annonçait le président lyonnais le 24 décembre dans L'Equipe. Cette date est désormais passée sans que le premier contrat professionnel du prometteur attaquant de 16 ans ne soit signé. Plus que l’officialisation attendue de Léo Dubois et les départs de Clément Grenier (Guingamp) et d’Alan Dzabana (Le Havre), ce dossier constituait sans doute l’enjeu majeur de la fin du mercato lyonnais.

Sous contrat aspirant jusqu’en juin 2019, ce jeune buteur est représenté par son père Ludovic, qui n’a pas encore souhaité répondre favorablement aux différentes propositions de l’OL, malgré une réunion mardi avec JMA et Bruno Genesio. Déjà apparu à quatre reprises avec les pros cette saison, Willem Geubbels s’entraîne avec le groupe de la réserve depuis deux semaines. Un choix de l’OL destiné à sanctionner l’absence d’accord avec son club formateur ?

« Je crains que Willem soit mis à l’écart »

Les avis divergent quant à cette question dans l’entourage de l’intéressé. « Je crains que Willem soit mis à l’écart en restant ici sans signer de contrat, confie l’oncle du joueur Kelly Youga, formé à l’OL avant de devenir professionnel en Angleterre. J’ai donné mes conseils aux parents mais son père souhaite que Lyon s’aligne sur les projets sportifs et financiers de grands clubs européens. Je doute que l’OL le fasse pour un joueur de 16 ans. »

>> A lire aussi : Avec Martin Terrier, l'OL se décide (enfin) à recruter un deuxième attaquant axial

Jean-Michel Aulas apparaît même en position de force tant son club regorge de jeunes talents offensifs depuis la signature cet hiver de l’attaquant lillois Martin Terrier (20 ans, prêté à Strasbourg jusqu’en juin), en plus des attaquants issus de l’académie Amine Gouiri (17 ans) et Myziane Maolida (18 ans). Attentifs aux perspectives proposées par l’OL à moyen et long terme à l’une de ses pépites les plus convoitées sur la scène européenne, les proches de Willem Geubbels ont du mal à s’accorder sur son avenir.

Le précédent Jordy Gaspar, de l’OL au Cercle Bruges

Kelly Youga décrit son neveu comme « un jeune actuellement un peu perdu », forcément perturbé par ces longues négociations entre parents, avocats et club formateur. « Mais quel gamin de 16 ans pourrait décider de son avenir seul ? », questionne l’actuel défenseur de Jura Sud (National 2), qui avait rejoint Charlton (Angleterre) à 19 ans. « Si on ne prend pas les bonnes décisions, ça peut mal tourner et on peut hypothéquer l’avenir sportif du petit, prévient-il. Ça peut être la même catastrophe que pour Jordy Gaspar. » Notamment titularisé lors d’un choc de Ligue des champions à Séville en septembre 2016, ce latéral promis à un bel avenir avait refusé un contrat professionnel à Lyon pour filer libre à 20 ans à Monaco l’été dernier.

>> A lire aussi : OL: Qui est Jordy Gaspar, ce latéral pas encore professionnel qui pourrait débuter à Séville?

Avant d’être immédiatement prêté… au Cercle Bruges (D2 belge), club racheté en mai 2017 par l’ASM, où il est donc très loin du haut niveau qu’il visait. « L’OL est une vitrine en Europe donc si tu as l’opportunité d’y jouer très tôt, tu dois foncer, insiste Kelly Youga. L’avenir de Willem est à l’OL. Car quand tu quittes Lyon aussi jeune, tu rentres dans l’arène. Tu n’es plus chouchouté et tu découvres qu’ailleurs, le monde du football est impitoyable. » Willem Geubbels va-t-il être amené à s’en rendre compte dans les prochains mois ?