VIDEO. Chambrage de Fekir: «Faut vraiment être con», sur le coup, Genesio n'a vraiment pas aimé

FOOTBALL Une vidéo captée par Canal + laisse entendre que l'entraîneur lyonnais n'était pas très fier du comportement de son capitaine immédiatement après l'envahissement du terrain...

J.L.

— 

Bruno Genesio, ici lors du match de Ligue Europa le 28 septembre contre l'Atalanta Bergame.
Bruno Genesio, ici lors du match de Ligue Europa le 28 septembre contre l'Atalanta Bergame. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Beaucoup de choses ont été dites sur le cas Fekir depuis dimanche soir, et ne comptez pas sur 20 Minutes pour s’en prendre à l’attaquant lyonnais, qui a bien le droit de montrer son maillot à qui il veut un soir pareil. Le plus intéressant, en revanche, est de voir comment le geste du gaucher a été perçu en interne.

Genesio a oublié la présence des caméras

Immédiatement après le chambrage de son capitaine, Bruno Genesio avait déploré son comportement au micro de Canal + (« On n’aurait pas aimé qu’ils fassent ça chez nous »), avant de largement nuancer ses propos en conférence de presse. Un changement de ton qui doit beaucoup à une intervention extérieure, notamment celle de son président ? Des images du couloir de Geoffroy-Guichard diffusées par la chaîne cryptée juste après la suspension du match ont montré un entraîneur très remonté contre ses troupes.

>> A lire aussi: Chambrage de Fekir: Manque-t-on de bienveillance envers nos (jeunes) joueurs?

Alors que ses joueurs se congratulent dans les couloirs, Genesio les invite énergiquement à rentrer dans le vestiaire avant de maugréer un peu plus tard, oubliant la présence des caméras : « Incroyable d’être con comme ça, c’est vraiment des cons je te jure, faut vraiment être con. » On jurerait qu’il s’adresse à ses joueurs, et on peut comprendre Genesio, qui sur le coup a dû penser au pire, par exemple l’annulation du match alors que son équipe avait réalisé une démonstration sur le terrain.