Equipe de France: «Nabil ne calcule pas», Deschamps relativise la polémique Fekir

FOOTBALL Le sélectionneur convient qu’il n’aurait pas dû faire ça dans ce contexte, mais que ce n’est pas bien méchant non plus…

N.C.

— 

Didier Deschamps et Nabil Fekir lors de France -Bulgarie le 7 octobre 2017 au Stade de France.
Didier Deschamps et Nabil Fekir lors de France -Bulgarie le 7 octobre 2017 au Stade de France. — Spencer John/SIPA

Didier Deschamps s’en doutait certainement, et il n’a pas eu bien longtemps à attendre pour dire ce qu’il en pensait. Dès le début de la conférence de presse, ce lundi à Clairefontaine, le sélectionneur des Bleus a été interrogé sur le geste de Nabil Fekir qui a provoqué l’envahissement de la pelouse par les supporters de Saint-Etienne lors du derby, dimanche soir. Et il l’a plutôt défendu.

« Je connais bien Nabil, c’est quelqu’un qui ne calcule pas. Ce n’était pas quelque chose de prémédité », a commencé par dire DD, avant de préciser qu’il aurait pu s’abstenir. « Dans le contexte, ce n’est pas approprié. Mais c’est un être humain, pas un robot. Comme tous les joueurs. Il ne devrait pas le faire mais c’est arrivé, ça peut arriver ».

>> A lire aussi : ASSE-OL: Ronaldinho, Messi, Juninho, CR7... Ils ont tous fait une Fékir (et le terrain n'a pas été envahi)

« Je préfère retenir sa performance et le niveau qu’il a depuis plusieurs semaines », a conclu le sélectionneur. Ça tombe, nous aussi. Et on a hâte de voir face au pays de Galles (10 novembre) puis à l’Allemagne (14 novembre) s’il peut faire avec le maillot de l’équipe de France ce qu’il réalise sous celui de l’OL.