«Une équipe qui aime et veut jouer au football», Sneijder explique pourquoi il a choisi Nice

FOOTBALL Le Néerlandais a encore envie de se faire plaisir, à 33 ans...

N.C.

— 

Wesley Sneijder et le président Jean-Pierre Rivère lors de la présentation du nouveau joueur de Nice à la presse, le 8 août 2017.
Wesley Sneijder et le président Jean-Pierre Rivère lors de la présentation du nouveau joueur de Nice à la presse, le 8 août 2017. — YANN COATSALIOU / AFP

Cela fait partie des petits bonheurs de la vie des présidents de club. Après des semaines de tractations compliquées, pouvoir enfin présenter ses recrues de choc à la presse est toujours une belle récompense. Pas peu fier, Jean-Pierre Rivère s’est volontiers plié à l’exercice ce mardi, entouré de Wesley Sneijder et Allan Saint-Maximin, ses deux belles prises de la veille. Particulièrement attendu, le Néerlandais s’est montré motivé pour aider l’OGC Nice dès le barrage de Ligue des champions contre Naples (15 et 22 août).

« Nous avons une chance. Il faut y croire, c’est essentiel, a-t-il déclaré, alors que les Varois ne partent pas favoris. J’essaye toujours d’expliquer ça aux joueurs. En 2010 avec l’Inter, on ne pensait jamais remporter la Ligue des champions mais au fil des résultats, on a vu que c’était possible. Il y a toujours une chance. »

Sneijder s’est également exprimé sur les raisons qui l’ont convaincu de signer en France. « Je suis venu ici pour le sportif. Je veux être dans une équipe qui aime et veut jouer au football. Je suis heureux d’être ici car je vois justement une équipe heureuse de jouer, a-t-il fait savoir. L’état d’esprit est une priorité pour moi. Cela fait partie des choses qui m’ont convaincu de venir ici. On ne réussit qu’en équipe… »

En tout cas, avec le vainqueur de la Ligue des champions 2010, l’OGCN a fait l’acquisition d’un gros caractère. « On devient plus sage en vieillissant, mais je déteste toujours autant perdre, prévient le Néerlandais de 33 ans. C’est mon caractère et si je dois le montrer, je le fais. » Entre lui, Balotelli, Saint-Maximin et peut-être bientôt Ben Arfa (dans nos rêves les plus fous), elle promet vraiment, cette saison niçoise.