Monaco-PSG: «Je n’ai pas été à la hauteur de l’événement», reconnaît Kylian Mbappé

FOOTBALL Même quand il perd sèchement une finale (1-4 contre Paris), le jeune attaquant monégasque se montre honnête et rafraîchissant devant les médias...

A Lyon, Jérémy Laugier

— 

Kylian Mbappé a notamment souffert face à un Thiago Silva très solide ce samedi.
Kylian Mbappé a notamment souffert face à un Thiago Silva très solide ce samedi. — FRANCK FIFE / AFP

Une minute avant l’ouverture du score de Julian Draxler (4e), Kylian Mbappé a manqué un contrôle assez facile qui aurait pu changer l’entame de match de l’ASM ce samedi contre le PSG (1-4). Une action symbolique de la décevante finale de Coupe de la Ligue de la pépite monégasque (19 buts cette saison, toutes compétitions confondues). L’attaquant de 18 ans s’est en revanche montré une nouvelle fois épatant devant les médias dans un contexte délicat de première grosse déception dans sa carrière professionnelle.

« On n’a pas mis tous les ingrédients pour remporter une finale. Paris a fait un grand match et nous sommes entrés de manière un peu timorée dans la rencontre. On voulait entrer dans l’histoire et je ne vais pas vous mentir, cette claque est dure à accepter », a reconnu le néo-international, qui s’est notamment cassé les dents face à un Thiago Silva retrouvé et très vigilant devant lui.

>> A lire aussi: Porté par Di Maria, un Paris des grands soirs stoppe l’élan monégasque

« Je n’allais pas arriver incognito »

« Je m’y attendais, explique le jeune attaquant. Avec tout ce qui s’est passé pour moi ces derniers temps, je n’allais pas arriver incognito. A moi de développer une autre panoplie comme je suis plus attendu. En affrontant des joueurs comme ça, je pense que ma progression sera plus rapide. » Celle-ci a simplement connu un accroc que l’intéressé ne cherche surtout pas à nier.

« Ma finale a été ratée, tout simplement, admet Kylian Mbappé. Je n’ai pas été à la hauteur de l’événement. J’ai raté un grand nombre de choses et je n’ai pas su aider mon équipe à relever la tête. Il fallait que je me comporte en leader technique et je ne l’ai pas fait. » OK, voilà une nouvelle interview à diffuser dans tous les centres de formation, cette fois dans la leçon « savoir analyser une défaite ».