PSG: Neymar voulait 25 millions annuels et qu'on lui paye sa condamnation par le Fisc

FOOTBALL « L’Equipe » du jour revient sur les négociations de l’été entre le club parisien et le Brésilien du Barça…

N.C.

— 

Neymar a bien failli signer au PSG à l'été 2016, mais ses exigences étaient un peu trop élevées.
Neymar a bien failli signer au PSG à l'été 2016, mais ses exigences étaient un peu trop élevées. — Bagu Blanco/BPI/Shutter/SIPA

On n’aura jamais autant parlé d’un transfert qui ne s’est pas fait. L’Equipe de mardi revient en détail sur les négociations qui ont eu lieu en fin de saison dernière et tout l’été entre le PSG et Neymar. Et les conditions réellement proposées au Brésilien par le club parisien n’ont rien à voir avec ce qui a fuité dans la presse espagnole il y a deux semaines.

>> A lire aussi: Désolé le PSG, mais Neymar a prolongé jusqu'en 2021

Le règlement de la facture fiscale

Le Mundo Deportivo parlait de 40 millions d’euros de salaire annuel, 40 millions de prime à la signature, 3 millions destinés à la fondation de Neymar et 30 % des parts d’un hôtel à construire au Brésil, rien que ça. Mais L’Equipe assure que l’opération aurait pu se faire à un prix moindre. En fait, il y avait deux conditions demandées par le père du joueur : un salaire annuel de 25 millions d’euros et le règlement de la facture fiscale d’un montant de 45 millions d’euros ( Neymar a été condamné par le fisc brésilien pour évasion fiscale).

Le PSG était prêt quant à lui à verser au Brésilien 15 millions net par an et ne pouvait pas s’engager sur les problèmes fiscaux de ce dernier. Il s’exposait à de grosses sanctions pour non-respect du fair-play financier. « Si le club s’était plié à cette exigence, Neymar serait aujourd’hui à Paris », écrit le quotidien sportif. Car les 192 millions de la clause libératoire de Neymar ne faisait pas peur au Prince Al-Thani.