Equateur: Tout va bien, Enner Valencia était à deux doigts de se faire arrêter en plein entraînement

FOOTBALL Le joueur d'Everton est accusé de ne pas payer la pension alimentaire de sa fille...

W.P.

— 

il ne le sait pas encore, mais la police l'attend dehors...
il ne le sait pas encore, mais la police l'attend dehors... — RODRIGO BUENDIA / AFP

La scène se passe à Quito, où la sélection équatorienne prépare son prochain match d’éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018. Alors que les joueurs s’entraînent tout à fait normalement, l’avocat de la femme d’ Enner Valencia débarque avec un mandat d’arrêt destiné au joueur d’Everton, ainsi que des policiers à ses côtés.

Heureusement pour l’international équatorien, ces derniers sont obligés d’attendre à la sortie du stade, les obligeant à attendre que Valencia remonte dans le bus de l’équipe pour le menotter et le transférer en prison.

17.000 dollars de pension alimentaire impayée

Prévenue à temps, la star nationale décide donc de ne pas quitter l’enceinte et envoit son représentant résoudre le problème. Au terme de plusieurs minutes de négociation, ce dernier réussir à obtenir le maintien en liberté du joueur.

Enner Valencia risque jusqu’à un mois de prison ferme, au terme duquel il aurait le droit de sortir avec un bracelet électronique. En cause, un retard de quatre mois sur la pension alimentaire de sa fille. La dette de l’Equatorien s’élèverait à 17.000 dollars.