Equipe de France: «Deschamps n'a aucune rancune» envers Benzema, promet Noël Le Gräet

FOOTBALL « Aujourd’hui, il faut protéger Benzema », a estimé ce jeudi le président de la Fédération française de football...

W.P., avec AFP

— 

Noël Le Graët, avec un gant de baseball invisible
Noël Le Graët, avec un gant de baseball invisible — AFP

Benzema, le retour, bientôt sur vos écrans ? C’est tout à fait possible, si l’on s’en tient aux propos tenus par Noël Le Graët, ce jeudi. Pour le président de la FFF, l’attaquant du Real Madrid « est sélectionnable », expliquant qu’il a « horreur de punir les gens éternellement ». Benzema a loupé l’Euro 2016 en raison de l’affaire dite « de la sextape ».

« En bleu, il n’a jamais posé de problème »

Un dossier qui « traîne trop », aux yeux du boss de la « fédé ». « Mais la justice est comme ça », relativise-t-il. C’est donc la décision tardive de la justice et non l’attaquant lui-même qui dérange les Bleus. « Le joueur, on l’aime bien. En bleu, il n’a jamais posé de problème », explique Le Graët dans un entretien au quotidien Le Figaro.

« Didier Deschamps l’a toujours défendu, même quand il n’a pas eu une grosse réussite. Maintenant, il redémarre bien. A voir », ajoute le patron de la FFF, qui assure par ailleurs que le sélectionneur « n’avait aucune rancune ». Sur RMC, il est même allé plus loin dans son soutien à l’international français. « Aujourd’hui, il faut protéger Benzema. »