En Espagne, un arbitre reçoit des menaces de mort en raison de son homosexualité

FOOTBALL Jesus Tomillero avait fait son coming-out en 2015...

W.P.

— 

Jesus Tomillero
Jesus Tomillero — Twitter

Voilà près d’un an et demi que Jesus Tomillero, 21 ans, a fait son coming out via les réseaux sociaux, et autant de temps que sa vie a radicalement changé, malheureusement pour le pire.

Insultes homophobes, menaces de mort, agressions, humiliation… La vie du jeune espagnol, qui arbitre principalement chez les jeunes de 13 ou 14 ans, est devenue un calvaire, au point que ce dernier avait décidé, au début de l’année 2016, de raccrocher le sifflet, avant de sortir de sa « retraite » prématurée peu de temps après, avec le soutien des institutions arbitrales espagnoles.

« Prépare-toi pour ce qui va suivre, pédale ! »

Pourtant, rien n’a changé depuis le début de sa deuxième carrière d’arbitre. Les insultes et menaces sont toujours les mêmes. « Il te reste peu de temps à vivre », « tu es un pédé de merde » ou encore « prépare-toi pour ce qui va suivre, pédale », ont lancé des supporters au cours de la dernière rencontre de jeunes arbitrée par Jesus Tomillero, samedi.

Face au déluge d’ignominies, ce dernier s’est vu contraint d’interrompre la partie et de porter plainte auprès des autorités locales. D’après les médias espagnols, Jesus Tomillero, qui arbitre depuis dix ans, pourrait se retirer une nouvelle fois du monde du football.

« Tout a commencé quand j’avais onze ans sur les terrains de foot. J’espère que je pourrais continuer à faire ce que j’aime ».