PSG: «Si ça ne dépendait que de moi, je serais déjà parti», lâche Serge Aurier

FOOTBALL Le latéral parisien a évoqué sa sortie sur Periscope…

R.B.

— 

Serge Aurier le 23 avril 2016 au Stade de France à Saint-Denis
Serge Aurier le 23 avril 2016 au Stade de France à Saint-Denis — FRANCK FIFE AFP

Tiens, des nouvelles de Serge Aurier. Le latéral droit du PSG est sorti de son silence pendant ses vacances dans un entretien accordé à Clique TV. Et naturellement, il est question de sa fameuse vidéo Periscope où il avait qualifié Laurent Blanc de « fiotte » et s’en était pris à Salvatore Sirigu et Zlatan Ibrahimovic.

Prompt à s’amuser de l’épisode en compagnie de son intervieweur Mouloud Achour, Aurier explique qu’il ne donnera plus d’interview jusqu’à son départ du club parisien où il apprécie énormément le président Nasser Al-Khelaïfi. « Je sais très bien qu’il me considère comme son fils, et si j’ai envie de rester au PSG, c’est pour lui, glisse-t-il. Si ça ne dépendait que de moi, je serais déjà parti. »

« J’ai eu une discussion avec Laurent Blanc, sur cette histoire il a été vraiment tranquille, il n’a pas suivi ce que tout le monde disait, poursuit l’international ivoirien. Il m’a dit ce qu’il pensait, je lui ai dit ce que je pensais. Juste après l’histoire, je lui envoie un message. Je l’ai appelé plusieurs fois, il n’a pas répondu, c’était normal. Il a une famille, ses enfants ont peut-être mon âge et sont sur les réseaux sociaux. Y aller et entendre qu’on parle de ton père comme ça, c’est difficile. »

Reste maintenant à ne plus faire d’impair avec Unai Emery, successeur annoncé de Blanc au PSG.