Euro 2016: Par contre, Pogba, Evra, et Griezmann, va falloir se bouger les fesses

FOOTBALL Les trois leaders supposés des Bleus n’ont pas été à la hauteur contre la Roumanie (2-1)…

Julien Laloye

— 

Pogba a été décevant contre la Roumanie.
Pogba a été décevant contre la Roumanie. — Michael Sohn/AP/SIPA

Il se peut que la pression de ce match d’ouverture soit pour beaucoup dans la prestation mitigée des Bleus vendredi soir à Saint-Denis, c’est en tout cas la thèse défendue par Didier Deschamps à chaud. Mais le sélectionneur a remarqué comme nous que ses leaders techniques de chaque ligne, Pobga, Evra, et Griezmann, ont tous failli à des degrés divers. Analyse au cas par cas.

Paul Pogba

Ce qu’on lui reproche : Trop de déchet technique, trop peu de déplacements offensifs, trop de dribbles inutiles. On sent bien que le garçon s’est mis une énorme pression sur cet Euro et qu’il a envie de faire des différences individuelles. Mais son poste ne lui autorise pas autant de folies qu’il le voudrait, et il attend trop souvent d’avoir le ballon dans les pieds pour servir à quelque chose.

Ce qu’en a pensé son coach : « Pourquoi j’ai sorti Pogba ? J’ai fait un choix, il restait un quart d’heure, j’ai voulu donner une impulsion offensive, en gardant Dimitri au cœur du jeu, donc il me fallait enlever un milieu. Kanté je n’y ai pas pensé une seconde, vous avez vu son match comme moi, après Paul il peut mieux faire. Je ne vais pas être trop dur, mais il est capable de nous apporter plus que ce soir ».

Ce qu’il doit faire : Lâcher son ballon, arrêter les fioritures, et ne pas chercher à être décisif. Ça viendra tout seul s’il ne force pas son jeu.

Patrice Evra

Ce qu’on lui reproche : Rien de bien original, puisque l’ancien monégasque a toujours mieux attaqué que défendu. Il y a des jours où ça se voit moins que d’autres, et vendredi, ben ça s’est vu. Déjà limite sur un ou deux retours à l’épaule avant le repos, Evra a été sanctionné d’un penalty logique pour une faute assez incompréhensible sur Stanciu.

Ce qu’il a pensé de son match : Je peux mieux faire. J’étais énervé de créer ce penalty pour mes équipiers, c’est ma nature. Mais bon, je n’ai rien lâché, j’ai joué mon football. Ce soir, ce qui m’intéresse, ce n’est pas ma prestation mais l’état d’esprit du groupe. J’avais dit que je voulais que les supporters soient fiers de leur équipe. Ils peuvent l’être ce soir. »

Ce qu’il doit faire : Monter moins, défendre mieux, et engueuler Matuidi qui ne l’aide pas assez parfois.

Antoine Griezmann

Ce qu’on lui reproche : Sa neutralité surprenante pour un match de cette importance. Le Madrilène a souvent pris l’axe de l’attaque française, où il est resté planté à attendre des ballons qui ne venaient pas. Tout le contraire de l’activité de Payet, en somme, alors que Griezmman fait partie des attaquants qui courent le plus en Europe avec Simeone. Espérons qu’il ne soit pas cramé par sa saison en club, justement.

Ce qu’il a pensé de son match : « Je savais que serait un match compliqué, le plus important était de gagner à la fin et on a fini par marquer grâce à Dimitri. Il m’avait déjà donné un super ballon en première mi-temps mais le défenseur l’a enlevé. Ce n’est pas grave, les buts finiront par arriver, j’en suis sûr ».

Ce qu’il doit faire : Oublier l’Atletico où on lui demande de faire des miracles avec trois ballons par match. En équipe de France, c’est lui qui doit prendre le jeu à son compte.