Humiliation par Messi: Ensemble, lançons le front de libération de Jérôme Boateng

FOOTBALL Retenu dans les geôles fascistes de Lionel Messi…

B.V.

— 

Jerome Boateng est devenu la risée de Twitter après Barça-Bayern.
Jerome Boateng est devenu la risée de Twitter après Barça-Bayern. — Capture d'écran/DR

«LoL sa rotule est dans la boite à gants», «mdrrrrr y a plus de respect», «on raconte que Boateng cherche encore son rein xDDDDD». C’est bon, on a compris. Le défenseur du Bayern s’est fait saucer par Messi sur le but du 2-0 mais est-ce que ça vaut vraiment le coup d’en faire une humiliation publique digne de l’exécution de Saddam? La Twittosphère a explosé mercredi soir, la Facebookosphère devrait logiquement suivre d’ici 3 ou 4 jours et pourtant on fatigue déjà à lire toutes ces vannes réchauffées et les détournements paint d’une créativité confondante. Alors ensemble, lançons le front de libération de Jérôme Boateng. Pourquoi?

(Capture d'écran de Google News au lendemain de la victoire du Bayern sur Messi)

Parce que sur le coup, il a bien défendu

Si on regarde bien l’action, Boateng n’a pas vraiment d’autre choix que de se jeter. Il est totalement abandonné par ses milieux et se retrouve seul dans sa surface face à Messi lancé. Dans cette situation, l’Argentin peut tout faire: tirer, donner, dribbler vers la gauche ou vers la droite. Alors Boateng choisit le plus logique: forcer Messi à partir sur son «mauvais pied», le droit.

 

Parce que Boateng avait fait un match énorme jusque-là

Et qu’il était de loin le meilleur Munichois sur le terrain.

Parce qu’il n’est pas aidé par son gardien

Et qu'on le sait tous: s'il n'y a pas but derrière, l'action ne fait pas le tour du monde.

Parce que ne pas tomber juste pour garder la face, ça ne marche pas (hein Anthony Réveillère)



Parce que jusqu’à preuve du contraire, Boateng est plus champion du monde que Messi



Parce qu’il est l’un des meilleurs (le?) au monde depuis cinq ans

Et qu’il a quasiment tout gagné avec le Bayern ou l’équipe d’Allemagne. Qu’il est super fort. Qu’il a les deux pieds. Qu’il est intestable dans les duels. Bref: qu’il est très largement sous-coté.

Parce qu’il ne s’est pas caché après la rencontre

Et qu’en grand pro, il est venu assumer devant la presse. «Tout le monde est parti à l’abordage et face à un joueur comme Messi, qui est le meilleur joueur au monde, vous ne pouvez pas vous le permettre et laisser un défenseur, tout seul, en un contre un.» Vrai.

Parce que sinon, les gamins ne voudront plus devenir défenseur

Si en gros, on peut être le meilleur défenseur du monde, faire 300 interventions décisives par match mais ne rester dans la postérité que pour UN SEUL DUEL perdu, quel gamin va vouloir devenir défenseur? Tout ça va encore nous créer une génération de futurs footballeurs qui ne rêvent que d’être attaquant et de faire des petits ponts dans la surface. Et c’est pas ça, le foot.

Parce que Messi aussi a déjà fini sur le cul

Après cette roulette de Ribéry.

Parce que c’est la faute de la société capitaliste

Non mais sérieux, dans quel monde célèbre-t-on plutôt la déchéance du battu que la beauté du vainqueur? Dans cette société individualiste créée par le capitalisme exacerbé, la soif du sang, l’absolue nécessité d’humilier. Doit-on se moquer de David Luiz ou s’extasier du talent de Suarez? Est-ce plus beau de voir Boateng se croûter que d’admirer la qualité technique de Messi? «La honte n'a pas pour fondement une faute que nous aurions commise, mais l'humiliation que nous éprouvons à être ce que nous sommes sans l'avoir choisi, et la sensation insupportable que cette humiliation est visible de partout.» Réfléchissez bien à ça, c’est du Kundera. Et on a trouvé ça sur citations.com.

>> Si vous voulez participer à ce front de libération, n'hésitez pas à utiliser les commentaires