Acte raciste dans le métro: La version d'un fan de Chelsea et de l'auteur de la vidéo

FOOTBALL Deux témoigngages diamétralement différents…

J.L.
— 
Des supporters de Chelsea empêchent un homme noir de monter dans le métro parisien, le 17 février 2015.
Des supporters de Chelsea empêchent un homme noir de monter dans le métro parisien, le 17 février 2015. — GUARDIAN

La scène a profondément choqué jusqu’en Angleterre. On y voit un usager du métro parisien refoulé à plusieurs reprises de la rame par des supporters de Chelsea, probablement en raison de sa couleur de peau, au vu des chants racistes identifiés clairement sur la vidéo filmée par un ressortissant anglais: «Nous sommes racistes, nous sommes racistes, et c’est ce qu’on aime».

Paul Nolan, l’auteur de la vidéo, a été rapidement retrouvé par le quotidien britannique The Guardian. Il raconte ce qui l’a poussé à filmer l’épisode avec son téléphone : «J’ai rapidement pris conscience que la situation prenait un tour agressif.  J’ai entendu un supporter de Chelsea parler de poignarder quelqu’un. Je pense qu’il faisait référence à un supporter parisien  qui était sur le quai».

«Je ne suis pas sûr que la personne ait réalisé»

Pas la même personne, donc, que le passager pris à partie par les fans de Chelsea regroupés dans la seule rame ouverte, alors que le métro stationnait depuis plusieurs minutes à la station Richelieu-Drouot. «Lui a  été complètement choqué par ce qu’il s’est passé, poursuit Paul Nolan Je crois qu’il n’a pas réalisé à qui il avait à faire. J’ai entendu plusieurs personnes sur le quai dire «ce n’est pas possible, c’est fou ce qu’il se passe».

Mitchell Mc Coy, un jeune supporter des Blues (17 ans) présent dans la même rame de métro –mais qui assure ne pas faire partie du groupe de supporters incriminés livre une toute autre version des faits à AP. «Cette personne a essayé de monter mais plusieurs personnes l’ont repoussé parce qu’il n’y avait pas de place. Les gens disent que c’est parce que la personne est noire, mais ça n’a rien à voir. Je pense que c’est juste parce qu’il s’agissait d’un supporter du PSG».

Quant aux chants racistes audibles dans la vidéo, il s’agit d’une référence à John Terry, le capitaine de Chelsea, assure le jeune homme. «Ça dit «il est raciste, il est raciste » et après je ne sais plus. […] Il n’y a pas que cette fois où des gens n’ont pas pu rentrer. Il y avait des blancs et des femmes qui n’ont pas pu rentrer. C’était juste une question de place». Certainement.