Tour de France: Victime d'un cancer des testicules, Ivan Basso quitte la course

CYCLISME Les médecins l’ont diagnostiqué après une chute dans la cinquième étape…

G.R. avec AFP

— 

Ivan Basso (en jaune est tombé lors de la 5e étape entre Arras et Amiens. (AP Photo/Jeff Pacoud, Pool)/PDJ127/921208148399/1507081859
Ivan Basso (en jaune est tombé lors de la 5e étape entre Arras et Amiens. (AP Photo/Jeff Pacoud, Pool)/PDJ127/921208148399/1507081859 — Jeff Pachoud/AP/SIPA

C’est un gros coup dur. L’Italien Ivan Basso a annoncé lundi lors de la journée de repos du Tour de France, à Pau, qu’il quittait le Tour de France. Le coéquipier d’Alberto Contador souffre d’un cancer des testicules. «J'ai appris cette mauvaise nouvelle ce lundi matin, a expliqué le coureur, âgé de 37 ans, lors d'une conférence de presse. Je quitte la course pour rentrer à Milan, me faire soigner en urgence.»

 

Entouré de son leader et des managers de la Tinkoff-Saxo, Basso a annoncé qu’il devait être opéré. La tumeur a été découverte après des examens réalisés à l’arrivée de la 5e étape, entre Arras et Amiens. « J'ai été victime d'une petite chute. Je me suis blessé aux testicules, a-t-il expliqué lors du point presse. J'ai ressenti une légère douleur durant quelques jours et j'ai donc décidé de consulter les médecins du Tour et de mon équipe hier. Ils m'ont envoyé à l'hôpital où les analyses ont révélé un cancer des testicules.»

Départ immédiat

Informé des résultats ce lundi midi, le coureur a immédiatement décidé de quiter la course. «J'ai bien sûr décidé de me retirer de la course et de rentrer en Italie où je vais être opéré par un spécialiste aussi vite que possible», a-t-il conclu avant de «remercier (son) équipe pour le soutien apporté dans cette épreuve». Basso est un ancien vainqueur du Tour d'Italie (2006 et 2010). Il avait aussi pris la 3e place du Tour de France en 2004 puis la deuxième en 2005. Le cycliste italien avait été suspendu deux ans pour dopage (2006-2008) à la suite de sa mise en cause par la justice de son pays dans l'affaire Puerto.