Coupe du monde 2022 : Le scooter, arme fatale des Polonais face à Kylian Mbappé et à l’équipe de France ?

Football Réputés pour leur jeu pas franchement flamboyant sur une pelouse, les Polonais se révèlent plus drôles en conférence de presse

N.S. avec AFP
— 
Kylian Mbappé sera-t-il trop rapide pour les défenseurs polonais dimanche, en 8es de finale de la Coupe du monde au Qatar ?
Kylian Mbappé sera-t-il trop rapide pour les défenseurs polonais dimanche, en 8es de finale de la Coupe du monde au Qatar ? — Heuler Andrey / SPP / Sipa USA / Sipa

Le sélectionneur Czeslaw Michniewicz l’a assuré ce samedi en conférence de presse : « Nous n’avons pas préparé nos valises, nous ne sommes pas prêts à partir. » Opposés dimanche (16 heures) aux Bleus en 8es de finale de la Coupe du monde, les Polonais ne partent clairement pas favoris et ils ne font pas semblant de l’ignorer.

« Des faiblesses, j’en ai cherché, et je ne les ai pas trouvées », a lancé le technicien, critiqué au pays pour son jeu minimaliste malgré une première qualification pour les phases finales d’un Mondial depuis 1986 (défaite contre le Brésil en 8es, 4-0). « Mais chaque équipe connaît des phases de match où elle fait des erreurs, a-t-il enchaîné. Il faudra en tirer avantage, et leur mettre la pression tout le temps pour qu’ils en commettent. »



Pour passer en quart, les Polonais devront forcément contrôler Kylian Mbappé. « Il nous faut déjà être rapide, il nous faut un scooter pour le rattraper, a plaisanté Arkadiusz Milik, l’attaquant prêté par l’OM à la Juventus Turin. C’est difficile de jouer contre l’un des meilleurs du monde. Nous devrons défendre en tant que groupe, car personne à l’échelle individuelle ne pourra le rattraper. »

Szczesny, le vrai remède anti-Mbappé ?

En revanche, le gardien Wojciech Szczesny multipliera peut-être les exploits, comme sur ses deux penaltys repoussés en phase de poules. Pour rappel, lors des 8es de finale de l’Euro 2021, c’est un tir au but raté de la flèche parisienne qui avait précipité l’élimination des Bleus contre les Suisses, pourtant venus à Bucarest sans scooter.