Coupe du monde 2022 : A L’Iconique à Paris, c’est France-98 plutôt que la bande à Mbappé

BOYCOTT vs nostalgie Au bar L’Iconique dans le 10e arrondissement de Paris, Jérémie et ses associés ont décidé de boycotter le Mondial au Qatar, en proposant une alternative « fun » et un brin nostalgique

Laure Gamaury
Le bar L'Iconique dans le 10e arrondissement de Paris a choisi de boycotter le Mondial au Qatar et de diffuser durant les matchs des Bleus, ceux de la Coupe du monde 98 en France.
Le bar L'Iconique dans le 10e arrondissement de Paris a choisi de boycotter le Mondial au Qatar et de diffuser durant les matchs des Bleus, ceux de la Coupe du monde 98 en France. — Bar L'Iconique

« Respecter nos valeurs et se marrer quand même. » A L’Iconique, un bar d’habitués dans le 10e arrondissement de Paris, Jérémie et ses associés ont choisi de ne pas diffuser la Coupe du monde au Qatar : « Ce Mondial ne nous emballait pas trop à cause des conditions humaines et climatiques. » Mais ils ont quand même décidé de proposer des matchs de foot à leurs clients, ceux des Bleus au Mondial-98. « C’est un très bon souvenir et l’idée nous faisait rire. »

Il y a dix jours à la place de France-Australie, les clients de L’Iconique ont donc assisté à un France-Afrique du Sud (3-0), puis un France-Arabie Saoudite (4-0) et un France-Danemark (2-1) mais avec « des maillots bien trop larges pour que ce soient ceux d’aujourd’hui », plaisante le cogérant.

Des matchs difficiles à trouver dans le commerce

« On a pris la décision assez tôt, dès l’ouverture fin juin, car c’est le moment où on s’est posé la question d’investir dans un écran et un rétroprojecteur », explique encore Jérémie. Avec ses deux associés principaux, il a repris ce bar de quartier au début de l’été. Et s’est donc rapidement mis en quête des rencontres des Bleus de 98, « en qualité VHS pour jouer la carte du rétro et coller parfaitement au nom de notre bar ». Car iconique est évidemment dans toutes les bouches à l’heure de se repasser la Coupe du monde 1998 en France.

L’Iconique ne diffuse que les matchs des Bleus. « Même s’ils ont gagné ce Mondial, ça a été super chaud de trouver les matchs en entier, même ceux de la France, narre Jérémie. On les a seulement trouvés en DVD, transférés de VHS enregistrées. » Des purs produits vintage, des poules à la finale. « On a tous les matchs, même si l’équipe de France est éliminée avant la fin, on compte bien aller jusqu’au bout, ajoute-t-il. On a même des copains qui envisagent de rejouer les commentaires en direct pour les prochains matchs. »

« Ah oui, évidemment, vous avez choisi celle-là ! »

Ce produit garanti 100 % nostalgie séduit la majorité de la clientèle, d’après le cogérant. « Pour l’instant, les retours sont vraiment bons, les gens apprécient le côté décalé. Parmi nos habitués, on a des Brésiliens qui ont aussi bien rigolé en disant : "Ah oui, évidemment, vous avez choisi celle-là !" » Même s’il admet que ce boycott avec humour se fait à la carte : « Les gens n’arrivent pas tous à boycotter à 100 %, certains sont venus pour les premiers matchs puis ont basculé sur l’équipe de France actuelle et inversement. »

Côté fréquentation, l’équipe de L’Iconique n’a pas observé de vrais changements, « sauf pour le premier match diffusé le mardi, jour plutôt calme chez nous où il y avait vraiment plus de monde que d’habitude ». Et pour la suite, si L’Iconique est fermé le dimanche, jour de France-Pologne (et le lundi), Jérémie et ses associés ont quand même prévu de diffuser samedi soir à 19h30 le France-Paraguay, resté célèbre dans les annales pour avoir vu, au bout de la prolongation, le premier but en or inscrit en Coupe du monde par… Ah non, on vous laisse le suspense et réponse ce samedi soir à L’Iconique !