Dopage: Tony Yoka veut reporter son audience à l'AFLD pour devenir champion de France

BOXE Tony Yoka est un homme pressé. Mais sa course vers le titre de champion de France pourrait se prendre un gros stop de l'Agence antidopage... 

J-L. D.

— 

Tony Yoka, champion ou sanction ?
Tony Yoka, champion ou sanction ? — JOHN SPENCER/SIPA

Tony Yoka a des soucis de calendrier. Après son quatrièlme combat professionnel samedi face à Cyril Leonet, le boxeur olympique souhaite défier le champion de France des poids lourd Raphaël Tronché le 23 juin. Après 4 victoires en 4 combats pros, qui pourra arrêter Tony Yoka ?

Probablement l'AFLD. L’Agence Française de Lutte contre le Dopage a en effet convoqué le boxeur le 7 juin, pour une audience dû à trois manquements à des contrôles antidopages entre 2016 et 2017. Généralement, la sanction pour trois non-présentations lors de ses contrôles en moins de douze mois d’intervalle, le cas de Yoka, varie entre un et deux ans de suspension ferme. Et l’AFLD n’est pas connue pour faire des exceptions…

Autant dire que Tony Yoka est dans le pétrin. Pragmatique, il a demandé à reporter son audience après son combat face à Raphaël Tronché, histoire d’avoir sa chance pour la ceinture et d’assister à l’audience avec le titre de champion de France.