Affaire Oscar Piastri : Alpine « sûre à plus de 90 % d'aller devant la Haute Cour », annonce Szafnauer

IMBROGLIO Sûre d'être dans son bon droit, Alpine envisage sérieusement de porter l'affaire qui l'oppose à Oscar Piastri devant la Haute Cour

A.L.G.
Oscar Piastri a mis le feu à la F1 en annonçant refuser de courir pour Alpine la saison prochaine.
Oscar Piastri a mis le feu à la F1 en annonçant refuser de courir pour Alpine la saison prochaine. — Octane/Action Plus/Shutterstock/SIPA

Si vous avez terminé votre première bassine de pop-corn, on vous invite à aller la (re) remplir parce que la Formule 1 Circus joue les prolongations autour de l'affaire Oscar Piastri. Après avoir joué un très mauvais tour à l’écurie française en affirmant qu’il ne piloterait pas pour elle « la saison prochaine », et ce malgré l’annonce officielle d’Alpine sur Twitter, il se pourrait que l’histoire se retourne contre lui.

En effet, selon le magazine Auto Hebdo, le Contract Recognition Board (CRB), le Conseil de reconnaissance des contrats de la FIA, a validé à la fois le bail du jeune australien avec Alpine pour 2022 et celui avec McLaren, avec qui il se serait mis d’accord pour la saison 2023.

Szafnauer et Alpine iront jusqu’au bout

De plus, selon Reuters, Oscar Piastri s’est engagé contractuellement en novembre 2021 à courir sa première course de F1 pour  Alpine en 2023, avec la possibilité d’être prêté à une autre équipe, vraisemblablement Williams pendant un an. Dans un long entretien accordé à El Confidencial, Otmar Szafnauer semblait sûr de son fait quant à la légalité des contrats signés avec Piastri. A tel point que celui-ci envisage désormais de porter l’affaire devant les tribunaux. « Nous sommes sûrs à plus de 90 % d’aller devant la Haute Cour, c’est ce que nous ferons », a-t-il indiqué à Reuters.

« Si le CRB dit ''votre licence n’est valable que chez Alpine'', et qu’il (Piastri) dit ''c’est génial mais je ne conduirai jamais pour eux, je vais rester assis pendant un an'', alors vous devez aller devant la Haute Cour pour obtenir une compensation », a-t-il détaillé. Difficile de dire comment cette histoire va se terminer, une chose est sûre : il risque d’y avoir de l’animation en coulisses d’ici au prochain Grand Prix de Belgique, le 28 août prochain. Allez hop, tournée de pop-corn pour tout le monde !