Mondiaux: La victoire de Justin Gatlin? «Ce n'est pas le scénario idéal», admet Sebastian Coe

ATHLÉTISME Le président de la Fédération internationale d'athlétisme reconnaît que la victoire de l'Américain, suspendu deux fois pour dopage, créé un léger malaise... 

N.C.
— 
Sebastian Coe, le président de la Fédération internationale d'athlétisme, le 13 avril 2017 à Londres.
Sebastian Coe, le président de la Fédération internationale d'athlétisme, le 13 avril 2017 à Londres. — CHRIS J RATCLIFFE / AFP

La victoire de Justin Gatlin samedi soir, privant Usain Bolt d'une sortie royale pour le dernier 100 mètres de sa carrière, n'a pas choqué que le public londonien. Le patron de la Fédération internationale himself, Sebastian Coe, a ainsi reconnu que ce n'était pas vraiment ce qu'il espérait pour ces Mondiaux. «Ce n'est pas le scénario idéal», a-t-il reconnu auprès de la BBC ce dimanche.

Le boss de l'athlétisme mondial a également affiché quelques craintes quant à l'accueil réservé au sprinter américain, suspendu deux fois pour dopage dans le passé, dimanche soir lors de la remise des médailles. «Je ne sais pas ce qui va se passer, mais on ne doit pas oublier que nous allons dire au revoir à un athlète (Usain Bolt) qui a tant fait pour le sport, a-t-il ajouté. Gatlin a le droit de concourir. Ce n'est pas la journée la plus excitante en perspective pour moi, mais on doit lui accorder un peu de respect

Sebastian Coe est ensuite revenu sur le problème des suspensions pour dopage, et le fait que bannir un athlète à vie n'était pas encore perçu comme une possibilité crédible. «Il [Gatlin] a reçu deux suspensions dans le passé, et la seconde, nous étions partis sur huit ans, ce qui aurait été une suspension à vie, dans les faits. Mais ça n'a pas été le cas (la suspension avait été ramenée à quatre ans), rappelle-t-il. Je ne ferme pas la porte aux suspensions à vie, mais nous avons constamment essayé et nous avons à chaque fois échoué.»