Dopage: Les Fancy Bears lâchent les noms de Nadal, Farah et deux médaillés olympiques français

DOPAGE Le groupe de hackers continue son grand déballage...

W.P.

— 

Le nom de Rafael Nadal a été cité par les dossiers balancé par les Fancy Bears
Le nom de Rafael Nadal a été cité par les dossiers balancé par les Fancy Bears — KENA BETANCUR / AFP

Les Fancy Bears ne lâchent pas l’affaire dans leur croisade contre le dopage. Après avoir secoué le monde du sport en divulguant les dossiers médicaux (des prescriptions de substances habituellement considérées comme illicites) d’athlètes chevronnés comme les sœurs Williams, le groupe de hacker réplique en balançant de nouvelles données, et non des moindres. Rafael Nadal, Mo Farah (5.000m et 10.000m), mais aussi les médaillés olympiques français Gauthier Grumier (escrime) et Dimitri Bascou (110m haies) figurent dans les petits papiers des Fancy Bears.

Des certificats allant de 2008 à 2014

Comme pour les fiches médicales précédemment divulguées, les ordonnances proviennent d’institutions comme l’IAAF ou l’ADAMS et s’étendent sur plusieurs années (de 2008 à 2014 pour Mo Farah, par exemple) concernent de nombreuses substances : la betamethasone et la tétracosactide pour Rafael Nadal, les glucocorticoïdes (bien connus des asthmatiques) et le salbutamol pour Dimitri Bascou, la betamethasone ainsi que le methylprednisolone pour Gauthier Grumier et la triamcinolone, le vicodine et sulfate de morphine pour l’athlète Mo Farah.

Pour le moment, ces divulgations en masse restent sans conséquences. Reste à savoir comment les instances internationales comme l’AMA, dont les bases de données ont été violées, réagiront sur le moyen terme.