Mondial 2006 - France : deux fauteuils pour trois en attaque

©2006 20 minutes

— 

Raymond Domenech, qui voulait faire du match contre la Slovaquie le vrai départ de la campagne pour la Coupe du monde, a hérité mercredi au stade de France de sa première défaite (1-2) en tant que sélectionneur de l'équipe de France de football au terme d'un match où le réalisme fut slovaque.
Raymond Domenech, qui voulait faire du match contre la Slovaquie le vrai départ de la campagne pour la Coupe du monde, a hérité mercredi au stade de France de sa première défaite (1-2) en tant que sélectionneur de l'équipe de France de football au terme d'un match où le réalisme fut slovaque. — Damien Meyer AFP

En 2002, l'équipe de France avait quitté la compétition dès le premier tour sans marquer le moindre but. A moins d'un mois du coup d'envoi de la Coupe du monde 2006, l'une des rares certitudes de Raymond Domenech est qu'il dispose d'une paire d'attaquants (Henry et Trezeguet) enviée par toute la planète. A eux deux, les anciens Monégasques totalisent presque 50 buts dans leur championnat respectif, mais n'affichent pas la même constance sous le maillot bleu. Souvent blessé, le Turinois n'a par exemple disputé que six matchs en bleu depuis l'Euro 2004. En dehors de Wiltord, qui peut jouer milieu décalé ou attaquant de soutien, deux places semblent dès lors à pourvoir en attaque, pour trois candidats déclarés : Nicolas Anelka, Djibril Cissé et Louis Saha.

« Saha est revenu d'une grave blessure et a pris la place de Van Nistelrooy à Manchester United. C'est impressionnant », souligne Domenech. Mais les deux autres candidats ont également des atouts dans leur manche. En dehors d'un match complètement raté face à Chypre, Djibril Cissé s'est montré efficace lors des éliminatoires, avec 4 buts inscrits sur les 14 des Bleus. Utilisé à tous les postes par Liverpool cette saison, l'ancien Auxerrois espère que cette polyvalence joue en sa faveur. Quant à Nicolas Anelka, rappelé en équipe de France après un long exil, il voit sa cote monter en flèche. Très inspiré lors de ses trois matchs en bleu, l'enfant terrible du football français, écarté à la dernière minute de la sélection pour la Coupe du monde 1998, rêve d'une éclatante revanche.

Gaël Anger

Une semaine après l'annonce des 23 mondialistes prévue dimanche prochain, les joueurs de l'équipe de France se rassembleront à Tignes (Savoie), entre le 21 et le 26 mai, pour parfaire leur condition physique.