Evra, Gallas, Anelka, Gignac, Planus et Ribéry ont gardé leurs primes de la Coupe du monde

FOOT Une révélation du président de la FFF, Fernand Duchaussoy...

A.P.

— 

Le latéral et capitaine de l'équipe de France, Patrice Evra, lors du match de Coupe du monde face à l'Afrique du sud, le 22 juin 2010 à Bloemfontein.
Le latéral et capitaine de l'équipe de France, Patrice Evra, lors du match de Coupe du monde face à l'Afrique du sud, le 22 juin 2010 à Bloemfontein. — F.Mori/Sipa

Et l’affaire des primes des Bleus rebondit encore. Invité de Téléfoot sur TF1, le président de la Fédération française de football révèle que cinq joueurs de l’équipe de France n’ont pas renoncé à leurs primes liées à la Coupe du monde, ou plutôt les « droits à l’image que la Fédération doit aux joueurs». Les cinq joueurs en question sont: Patrice Evra, William Gallas, Nicolas Anelka, André-Pierre Gignac Marc Planus.

Joint par l’AFP, Fernand Duchaussoy a aussi ajouté le nom de Franck Ribéry à cette liste de cinq. Plutôt que polémiquer, le président de la FFF préfère parler d’un problème administratif. «J'ai parlé à Patrice Evra et Franck Ribéry, ils sont d'accord, mais pour envoyer le papier c'est compliqué.»

 Hasard ou coïncidence, aucun des six joueurs n’a été appelé par Laurent Blanc. Anelka a une bonne excuse: il purge une suspension de 18 matchs.