Frédéric Da rocha, cet invité surprise

David Phelippeau

— 

Le secret avait été bien gardé et la surprise fut de taille pour Fontenay-le-Comte. Frédéric Da Rocha (36 ans), sans club depuis la fin de saison dernière, a rejoué, samedi soir, sous le maillot carquefolien. On savait que « Da Roche » s'entraînait depuis plus d'un mois avec le club de l'agglo nantaise, de là à imaginer une apparition en match officiel... « Volontairement, je n'ai rien dit, reconnaît le coach, Denis Renaud. Tout d'abord, je voulais protéger le joueur, car ce n'est pas anodin quand on joue à l'extérieur d'avoir un mec à plus de 400 matchs de L1. De plus, je ne voulais pas que l'équipe adverse soit surmotivée à l'idée de jouer contre lui. »
L'ex-Canari (injoignable hier) a pris part à l'échauffement « de façon incognito », selon le coach. Et l'adversaire n'a semble-t-il découvert le pot aux roses qu'au coup d'envoi. « A l'engagement, j'ai vu des regards très surpris du côté de Fontenay, c'est la preuve qu'ils n'étaient pas au courant avant », explique Sébastien Le Paih, capitaine de Carquefou et ami très proche de Frédéric Da Rocha.
Installé au poste de milieu défensif devant la défense, l'ex-Nantais a grandement participé au premier succès carquefolien hors de ses terres. « Sobre et intelligent dans le jeu », pour Le Paih, « auteur d'un très bon match dans sa capacité à ne perdre aucun ballon », selon Renaud, Da Rocha n'a pas manqué son baptême du feu chez les amateurs. « Mais c'est juste pour une pige, précise Renaud. Moi, je ne veux pas lui forcer la main pour la suite. Le CFA, c'est beaucoup de sacrifices. Il y a peu d'écarts dans l'investissement avec le monde pro. A lui de mettre le clignotant s'il veut rejouer. » En attendant, à titre personnel, Le Paih et Da Rocha ont vécu un moment historique. « On s'est dit tous les deux avant la rencontre que ça faisait un moment qu'on n'avait pas joué ensemble en match officiel, c'était à Auxerre en 1996 », avoue Le Paih. Cela ne rajeunit pas les deux compères.

Carquefou se replace en CFA

râce à son succès (0-1), samedi, à Fontenay-le-Comte, Carquefou, qui reste sur six matchs sans revers, se retrouve à la 6e place. « Cela ne veut rien dire, relativise Renaud. On est à cinq points du premier mais aussi à cinq unités du dernier... »