Raymond Domenech refuse de serrer la main de Carlos Parreira

FOOT Et plante sa conférence de presse...

A.P.

— 

Raymond Domenech, le 22 juin 2010 à Bloemfontein.
Raymond Domenech, le 22 juin 2010 à Bloemfontein. — C.Platiau / REUTERS

Il ne manquait plus que ça. Après la défaite de l’équipe de France contre l’Afrique du Sud, Raymond Domenech a refusé de serrer la main de l'entraîneur brésilien de l'Afrique du Sud, Carlos Alberto Parreira. Au coup de sifflet final, le Brésilien est allé vers le banc français - les deux équipes étaient éliminées après la victoire 2-1 des Sud-Africains - et lui a tendu la main, mais Domenech l'a refusée. Le futur ex sélectionneur a refusé de justifier son geste.

«On n'est pas dans le même monde»

En conférence de presse d'après-match, il a refusé de s'expliquer. «Je n'ai pas l'intention de répondre à cette question», a-t-il dit, puis: «Est-ce qu'il y a une autre question» quand un autre journaliste a reposé la même question. Un troisième journaliste a demandé: «Pourquoi refusez-vous de répondre à cette question?»; il a répété: «Est-ce qu'il y a une autre question?». «Si c'est toutes les questions que vous avez à me poser, je vais vous laisser, on n'est pas dans le même monde», a-t-il ajouté plus tard à une demande sur les raisons de la crise de l'équipe de France. Une certaine conception de la classe et du fair-play.