20 Minutes : Actualités et infos en direct
SIGNALEMENTUne joueuse de l’Asvel victime d’une agression sexuelle par un entraîneur

Basket : Une joueuse de l’Asvel victime d’une agression sexuelle par un entraîneur, une enquête ouverte

SIGNALEMENTLa Fédération internationale de basketball a ouvert une enquête après le signalement de l’Asvel au sujet de l’agression sexuelle qu’a subi une des joueuses de l’équipe de Villeurbanne lors du match de basket mardi soir
Mardi soir, la joueuse de l'Asvel Gabby Williams a été victime d'une agression sexuelle par l'entraîneur du club roumain du Sepsi SIC (Illustration)
Mardi soir, la joueuse de l'Asvel Gabby Williams a été victime d'une agression sexuelle par l'entraîneur du club roumain du Sepsi SIC (Illustration) - P. FIGUET - SPP/Shutterstock / SIPA
Elise Martin

E.M.

Mardi soir, lors d’un match de basket d’Euroligue féminin entre l’Asvel et le club roumain Sespi SIC, à l’Astroballe, près de Lyon, la joueuse Gabby Williams a été victime d’une agression sexuelle par le coach de l’équipe adversaire, le Bosnien Zoran Mikes.

« L’entraîneur adverse a décidé de me taper les fesses pendant le match. Je lui ai dit de ne pas me toucher, et ses assistants ont commencé à me crier dessus », a-t-elle écrit sur X (ex-Twitter) après la victoire de son équipe. Elle a ensuite effacé ses propos, la Fédération internationale de basketball (Fiba) s’étant désormais « saisie du dossier ». Cette dernière a ouvert une enquête après le signalement de l’Asvel Féminin, a précisé le club dans un communiqué.

D’après les informations du Parisien, cet entraîneur aurait régulièrement eu des « comportements problématiques ». Pour rappel, dans le Code pénal, « une tape sur les fesses » est une agression sexuelle. La peine encourue est de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende.

Sujets liés