20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLMise à prix à 800 millions d’euros par saison pour les droits TV de la L1

Droits TV de la Ligue 1 : Une mise à prix à 800 millions d’euros par saison sur la période 2024-2029

FOOTBALLLes droits de diffusion TV en direct de la Ligue 1 pour la période 2024-2029 ont été mis à prix à 800 millions d’euros par saison pour le marché français. Les candidats ont jusqu’au 16 octobre pour se positionner, avant des « enchères ascendantes »
Les droits TV de la Ligue 1 sous la barre du milliard?
Les droits TV de la Ligue 1 sous la barre du milliard? - DR / Shutterstock
William Pereira

W.P. avec AFP

Que la fête des droits TV commence. Lors d’une conférence de presse, mardi, la LFP a annoncé mardi la mise à prix pour 800 millions d’euros par saison les droits de diffusion TV en direct de la Ligue 1 sur la période 2024-29.

La LFP propose deux lots de matchs en direct. Le lot 1 est formé de trois matchs (les deux premiers choix de chaque journée ainsi que le quatrième choix), mis à prix à 530 millions d’euros par saison ; le lot 2 regroupe six rencontres (le troisième choix et les rencontres de choix 5 à 9), mis à prix à 270 millions d’euros.

Un quinquennat inédit

Les candidats ont jusqu’au 16 octobre pour se positionner, avant des « enchères ascendantes ». « Nos droits seront commercialisés pour la première fois pour une période de cinq ans (contre quatre auparavant), c’est une très bonne nouvelle pour la LFP, nos futurs partenaires et le consommateur », s’est réjoui le président de la LFP Vincent Labrune.

« Le foot français a connu une période de très fortes turbulences », a-t-il reconnu, évoquant le « triple tsunami Covid, arrêt forcé de la compétition, défaillance de Mediapro », le groupe sino-espagnol qui avait raflé les droits principaux pour la période 2020-2024 pour un montant record mais s’est révélé être dans l’incapacité d’honorer ses engagements.

Cela « nous a convaincus immédiatement de repenser notre modèle », a ajouté M. Labrune. Questionné sur le montant élevé et le timing serré de la mise à prix, il a assuré : « On est d’un naturel optimiste, (…) on a l’habitude de ce genre de défi. »

Et si DAZN s’en mêlait ?

Le passage de la L1 de 20 à 18 clubs, les affluences records dans les stades en ce début de saison ainsi que les investissements de recrutement massifs cet été des clubs français - la L1 a été la deuxième ligue la plus dépensière en Europe derrière la Premier League anglaise –, vont aider la LFP à vendre les droits, calcule-t-il.

Actuellement et jusqu’en 2024, Amazon Prime avec sept matchs et Canal+ avec deux rencontres se partageant les droits de diffusion du football français. Le nouvel appel d’offres lancé mardi comporte son lot d’incertitudes, à commencer par le comportement de Canal+, en conflit avec la LFP. Le football français s’interroge aussi sur un possible positionnement de la plateforme de streaming sportif DAZN.

Sujets liés