Affaire Kheira Hamraoui : « Je n'ai jamais vu les agresseurs », Diallo balaie les accusations

FOOTBALL Aminata Diallo, mise en examen et désignée comme commanditaire dans l’affaire de l’agression de Kheira Hamraoui, s’est confiée à RMC

A.M.
— 
Kheira Hamraoui, au premier plan, et Aminata Diallo lors d'un échauffement d'un match du PSG.
Kheira Hamraoui, au premier plan, et Aminata Diallo lors d'un échauffement d'un match du PSG. — David Winter/SIPA

Aminata Diallo sort du silence pour donner sa version dans l’affaire Kheira Hamraoui. L’ancienne joueuse du PSG, mise en examen pour violences aggravées et association de malfaiteurs, et placée sous contrôle judiciaire après une brève incarcération, s’est confiée à RMC.

« Je n’étais pas barrée par Kheira Hamraoui »

Elle affirme ne pas connaître les agresseurs de son ancienne coéquipière Kheira Hamraoui, agressée à coups de barre de fer en novembre 2021 : « Au moment où je vois dans les médias, quelques jours avant, que l’on a attrapé les agresseurs, j’étais plutôt soulagée. Et puis il s’avère que finalement ils m’ont désignée comme étant la commanditaire. Pourtant je ne les connais pas. Je ne les ai jamais vus. Je n’ai jamais été en contact avec eux. Aujourd’hui, ça, c’est établi par les enquêteurs. Je ne peux pas expliquer pourquoi ils me désignent comme étant la commanditaire ».



Selon elle, le mobile avancé par les enquêteurs, la concurrence entre les deux joueuses du PSG, ne tient pas la route. « Je n’étais pas barrée par Kheira Hamraoui comme on essaie de le dire », balaie-t-elle. Elle met en avant l’offre de prolongation de deux ans proposée par son coach et son directeur sportif à l’époque. Elle a depuis quitté le PSG et estime que la concurrence directe existait, mais « pas seulement avec Kheira Hamraoui ».