PSG : Sandy Baltimore visée par une enquête pour violences

FOOTBALL L’attaquante du PSG en est venue aux mains avec une ancienne amie après un différend d’ordre privé remontant à février

Aymeric Le Gall
— 
Sandy Baltimore en est venue aux mains avec un ancienne amie dans la nuit du 2 au 3 mai, dans une rue de Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine.
Sandy Baltimore en est venue aux mains avec un ancienne amie dans la nuit du 2 au 3 mai, dans une rue de Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine. — J.E.E

Et une nouvelle affaire pour le PSG, une ! Alors que Kheira Hamraoui vient d’être réintégrée au groupe des féminines du Paris Saint-Germain après sa violente agression à coups de barre de fer, et que son ex-coéquipière parisienne est toujours dans le viseur des enquêteurs, une nouvelle joueuse du club de la capitale est nommée dans une affaire de violence.

En effet, l’attaquante internationale de l’équipe de France Sandy Baltimore est visée par une plainte pour « violences ayant entraîné une incapacité de travail n’excédant pas huit jours », déposée par une ex-amie qui dit avoir été frappée de plusieurs coups de poing par la joueuse. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 2 au 3 mai dans une rue de Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine.

La joueuse a reconnu les faits

Selon le JDD, qui a révélé l’affaire, Sandy Baltimore a frappé à quatre reprises cette jeune fille, âgée de 21 ans, après un différend d’ordre privé remontant à février. Interrogée par notre confrère, la Française, accompagnée de son agent Karim Belhoul, a dénoncé « des mensonges et des trahisons ». « Pour me pousser à bout, il faut être très fort, mais j’ai craqué. (…) J’ai porté un premier coup, puis on s’est battues entre guillemets », a-t-elle expliqué.