L'attaquant d'Arsenal, Robin Van Persie, le 11 mars 2009 à Rome.
 L'attaquant d'Arsenal, Robin Van Persie, le 11 mars 2009 à Rome. — T.Gentile / REUTERS

FOOT

Le Real s'évite une crise… «Fight club» le remake portugais…

Le tour des stades et des coulisses des plus grosses affiches des championnats européens...

Un Néerlandais inspiré, des Portugais énervés, un Piqué pas inspiré… On s’est encore bien amusés dans les championnats européens.

Van Persie prend feu

C’est l’homme du week-end sans discussion. Terriblement doué mais trop souvent blessé, Robin Van Persie a fait parler sa classe pour terrasser à lui seul Tottenham lors du derby du nord de Londres. Auteur de deux des trois buts d’Arsenal, le Néerlandais a répondu à Robbie Keane qui a expliqué toute la semaine que Tottenham n’avait plus rien à envier aux Gunners. A un 3-0 près, l’Irlandais n’était pas loin de la vérité. 

>> Pour tout savoir sur la Premier League: c'est ici

Malgré Trezeguet, la Juve craque face à Naples

Moribond depuis le début de saison, le Napoli est sorti de sa léthargie samedi à Turin. Menés 2-0 après des buts de Trezeguet et la petite merveille Giovinco, les Napolitains renversent la vapeur pour s’imposer 3-2. Le grand bonhomme du match s’appelle Marek Hamsík, auteur d’un doublé. Avec un garçon comme lui, on comprend mieux pourquoi la Slovaquie est déjà qualifiée pour la Coupe du Monde.

>> Pour tout savoir sur le Calcio: c'est ici

Ici, le but de la victoire d’Hamsik. Quelque chose nous dit que le commentateur doit avoir de la famille du côté de Naples.



Le Real va un peu mieux… Piqué se déchire…

Après le naufrage d’Alorcon, le Real Madrid était attendu à la relance.  Les deux buts de Gonzalo Higuain ont donné un peu d'air à l'entraîneur Manuel Pellegrini, dont la presse madrilène demande la tête avec son tact légendaire. Le Real reprend deux points à Barcelone tenu en échec sur le terrain d’Osasuna Pampelune. Alors qu'ils pensent tenir les trois points après un nouveau but de Seydou Keita, les Barcelonais sont trahis par un tacle malheureux Gerard Pique dans les dernières secondes qui marque contre son camp. Au classement le Barça n’a plus qu’un point d’avance sur le Real.

>> Pour tout savoir sur la Liga: c'est ici




«Fight club» le remake portugais

Des coups, de la baston, une ambiance délétère: le choc du championnat portugais entre le Sporting Braga et Benfica a tenu toutes ses promesses question polémique. Tout part des expulsions de Cardozo (Benfica) et de Leone (Braga) peu avant la mi-temps qui entraînent une bataille rangée mêlant joueurs, entraîneurs, dirigeants à l’entrée du tunnel. Avec tout cela, on en oublierait presque la victoire 2-0 de Braga qui reprend la tête du classement.