E-sport : La France accueillera un Major de « Counter-Strike » en 2023, une première

PREMIERE Le président Emmanuel Macron a annoncé lui-même la nouvelle dans une vidéo dimanche

20 Minutes avec AFP
— 
Le Major de Counter-Strike s'est déroulé à Anvers en 2022
Le Major de Counter-Strike s'est déroulé à Anvers en 2022 — Shutterstock/SIPA

Paris va accueillir en mai 2023 à l’Accor Arena de Bercy le premier Major de Counter-Strike Global Offensive en France, l’un des plus grands rendez-vous du calendrier e-sport mondial, ont annoncé dimanche le président de la République Emmanuel Macron et les organisateurs.

« En mai 2023, le BLAST TV Major Counter Strike se tiendra à Paris, le tout premier Major de Counter Strike organisé en France et cela sera à l’Accor Arena », a déclaré le président dans un message publié sur son compte Twitter, en référence au célèbre jeu vidéo de tir en vue subjective.


En mai 2023 à Bercy

« Pour nous, c’est le rendez-vous le plus important de l’année. C’est une opportunité inédite pour les fans du jeu, de e-sport et de sport de venir regarder les meilleures équipes du monde », a expliqué à l’AFP Robbie Douek, PDG de BLAST, entreprise danoise organisatrice de l’événement.

Le tournoi aura lieu à Bercy le 21 mai et plus de 10.000 spectateurs venus du monde entier sont attendus. « C’est l’une des salles les plus importantes du pays et on est ravi de pouvoir l’utiliser », a détaillé Robbie Douek. La salle parisienne avait déjà accueilli les Mondiaux de League Of Legends, autre compétition phare, en 2019.

L’équivalent d’un Grand Chelem

Un Major de Counter-Strike est l’équivalent d’un Grand Chelem de tennis. Il s’agit de la catégorie de tournois la plus prestigieuse de l’année où s’affrontent les meilleures équipes du monde. Valve, l’éditeur américain du jeu, a prévu une dotation globale de 1,25 million de dollars pour l’occasion.

« Counter-Strike est très populaire en France. Il y a à la fois des équipes et des personnalités qui sont célèbres et au plus haut niveau actuellement. On s’est dit que c’était le moment de faire quelque chose ici », a estimé Robbie Douek.

Vitality et « ZywOo » en lice ?

L’équipe française d’e-sport Vitality et sa star Mathieu Herbaut, alias « ZywOo », élu à deux reprises meilleur joueur du monde sur Counter-Strike, pourraient faire partie des têtes d’affiche en cas de qualification pour l’événement.

« C’est vraiment génial d’avoir un Major en France et de pouvoir potentiellement jouer devant notre public », a réagi dimanche ZywOo auprès de l’AFP, qui a précisé faire de ce tournoi « un objectif majeur pour [sa] carrière » désormais.

Les Trackmania Games en France en 2024

Dans son message vidéo publié sur Twitter, Emmanuel Macron a également annoncé l’organisation d’un deuxième événement majeur de l’e-sport en France. « En 2024, la France accueillera les premiers Trackmania Games et surtout on va mobiliser tout le monde pour que, autour des Jeux olympiques, l’e-sport soit pleinement mobilisé, que vous, toutes et tous, soyez des acteurs à plein », a-t-il dit.

En juin dernier, le chef de l’Etat avait reçu à l’Elysée de nombreux acteurs de l’e-sport en France. Trackmania, un jeu de course, et Counter-Strike, un jeu de tir à la première personne (les joueurs voient à travers les yeux de leur avatar), font partie des titres les plus populaires de l’e-sport avec League of Legends, Dota 2 ou encore Rocket League.