Un sursis pour Diouf

FOOT La réunion de la dernière chance encore reportée...

PK

— 

Le président de l'Olympique de Marseille, Pape Diouf, au stade Vélodrome le 11 décembre 2004.
Le président de l'Olympique de Marseille, Pape Diouf, au stade Vélodrome le 11 décembre 2004. — SIPA

 

Hâtons nous lentement pour résoudre cette crise, semblent se dire les dirigeants de l’OM. Le conseil de surveillance, initialement prévu jeudi, date à laquelle Pape Diouf devait se faire opérer de l’œil, puis avancé à mercredi est finalement repoussé à la semaine d’après, pour des raisons de calendrier.

 

Pour tout comprendre à la crise marseillaise, faites un tour par ici.

 

Pour autant, Robert-Louis Dreyfus, seul décisionnaire, n’a pas besoin d’attendre une réunion du conseil de surveillance pour faire savoir sa position aux principaux intéressés. Voilà qui ne va pas aider le club olympien alors que le marché des transferts bat son plein. Pendant ce temps, dans «La Provence» Charles Villeneuve, proche de Vincent Labrune, a démenti toute arrivée à l'OM.