Ferrari et les autres écuries protestataires inscrites pour 2010

F1 Mais la paix est encore loin de régner entre la FIA et des écuries qui ne veulent pas entendre de la nouvelle réglementation...

A.P. avec Agence

— 

Ce troisième succès cette saison, le huitième de sa carrière, permet aussi à Massa de devenir le premier Brésilien à mener le Championnat du monde depuis Ayrton Senna !
Ce troisième succès cette saison, le huitième de sa carrière, permet aussi à Massa de devenir le premier Brésilien à mener le Championnat du monde depuis Ayrton Senna ! — Jeff Pachoud AFP

C’est un accord en trompe l’œil. Ferrari et les autres écuries protestataires sont inscrites pour le Championnat du monde de Formule 1 de 2010, selon la liste communiquée vendredi par la Fédération internationale de l'automobile (FIA). Après que les écuries ont achevé le processus d'inscription pour le Championnat 2010 de Formule 1, les équipes suivantes ont été confirmées : Ferrari, Toro Rosso, Red Bull, Williams, Force India, McLaren-Mercedes, BMW Sauber, Renault, Toyota et Brawn GP, auxquelles s'ajoutent les écuries Campos, USF1 et Manor, qui ne figuraient pas dans le plateau 2009», a indiqué la FIA.

Cinq équipes, McLaren-Mercedes, BMW Sauber, Renault, Toyota et Brawn GP, se sont inscrites sous conditions, selon la Fédération internationale. «La FIA les invite à lever ces conditions pour que les discussions soient conclues au plus tard le vendredi 19 juin», a-t-elle précisé.

Des écuries divisées

La FIA et les écuries, réunies en association (Fota), sont en conflit au sujet du règlement 2010, édicté par la FIA, instaurant un budget plafonné à 45 millions d'euros (salaires des pilotes et dépenses marketing exclus) pour les écuries le souhaitant, qui bénéficieront en échange d'avantages techniques indéniables, ce que craignent les grandes équipes. Seules deux écuries, Williams et Force India, avaient accepté sans condition le règlement 2010, ce qui leur avait valu d'être temporairement exclues de la Fota.

Les huit équipes restantes avaient fixé un ultimatum à la FIA, dont l'échéance tombait vendredi, posant comme préalable à toute inscription définitive pour le Championnat 2010 que soient réglés les problèmes réglementaires avec la FIA et le volet commercial (accords Concorde) avec la FOM de Bernie Ecclestone, le grand argentier de la F1.

La menace d’un championnat parallèle

Mais si la Fota se disait unie, les inscriptions vendredi prouvent le contraire. Ferrari, Red Bull et Toro Rosso, qui figuraient parmi les meneurs de la fronde, se sont inclinés face à la FIA, alors McLaren-Mercedes, BMW Sauber et Brawn GP, jusqu'alors peu diserts sur le sujet, ainsi que Renault et Toyota, bien plus actifs, maintiennent leurs conditions.

Ferrari, Renault, Toyota, Red Bull et Toro Rosso avaient même menacé de quitter la F1 au terme de la saison 2009 et de monter un championnat parallèle si leurs prétentions, notamment financières et réglementaires, n'étaient pas satisfaites.