Betclic Elite : Tony Parker « ne comprend pas » la décision de Victor Wembanyama de quitter l’Asvel

BASKET Le président villeurbannais a confié son incompréhension, concernant la décision du possible numéro un de la prochaine draft NBA de quitter l’Asvel dès cet été

Jérémy Laugier
— 
Victor Wembanyama, ici avant un match d'Euroligue à l'Astroballe en octobre entre l'Asvel et Kaunas.
Victor Wembanyama, ici avant un match d'Euroligue à l'Astroballe en octobre entre l'Asvel et Kaunas. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le possible numéro un de la prochaine draft NBA ne portera pas le maillot de l'Asvel la saison prochaine. Tony Parker a confirmé ce jeudi, dans une interview accordée à L'Equipe, que Victor Wembanyama (18 ans, 2,19 m) venait d’activer sa clause lui permettant de quitter Villeurbanne cet été. Le prometteur intérieur, scruté outre-atlantique depuis de longs mois en raison de son potentiel monstre et de son profil atypique, devrait s’engager dans les prochains jours avec Boulogne-Levallois (entraîné par le sélectionneur des Bleus Vincent Collet) ou Paris Basketball.

« Il a vraiment une bonne attitude et c’est dommage qu’il ne nous ait pas donné l’opportunité de poursuivre, explique Tony Parker. On était parti sur un projet de deux ans, et la saison prochaine, on allait tout faire pour lui. » Le président de l’Asvel, titré samedi pour la troisième fois consécutive en Betclic Elite, ne masque pas son incompréhension.

« Un impact financier » pour l’Asvel en vue d’un haut choix de draft NBA

« Je respecte sa décision mais je ne comprends pas, parce que nous, on l’aurait fait jouer 30 minutes par match de toute façon la saison prochaine. C’était le plan : lui donner des responsabilités et qu’il grandisse. C’est ce qu’on lui avait promis. C’est pour ça que je ne comprends pas. »

Tony Parker reconnaît que son club subit « bien sûr un impact financier », en plus de la partie sportive, puisque sa future franchise NBA devra verser une juteuse indemnité au club tout heureux de l’avoir sous contrat pour cette année charnière.