Asvel : Tony Parker veut « tout construire autour de Victor Wembanyama », dont l’avenir reste incertain à Villeurbanne

BASKET Le talentueux intérieur de 18 ans et 2,19 m, attendu très haut dans la prochaine draft NBA, n’est pas certain de rester à Villeurbanne la saison prochaine

Jérémy Laugier
— 
L'intérieur villeurbannais Victor Wembanyama, ici lors d'un match d'Euroligue disputé en mars contre le Real Madrid.
L'intérieur villeurbannais Victor Wembanyama, ici lors d'un match d'Euroligue disputé en mars contre le Real Madrid. — Irina R Hipolito/Shutterstock/SIPA
  • L’Asvel est devenue championne de France pour la 21e fois de l’histoire, samedi soir à l’Astroballe contre l’AS Monaco (84-82 après prolongation).
  • Le président villeurbannais Tony Parker en a profité pour évoquer la saison prochaine, où manqueront à l’appel au moins Elie Okobo et Chris Jones.
  • Interrogé par 20 Minutes sur le sujet, « TP » a confié vouloir « tout construire autour de Victor Wembanyama » (18 ans et 2,19 m), attendu très haut à la prochaine draft NBA, mais actuellement pas certain de poursuivre l’aventure à l’Asvel.

A l’Astroballe,

Le troisième titre de champion de France consécutif à peine en poche, samedi après l'incroyable succès contre l’AS Monaco (84-82 après prolongation), Tony Parker est du genre à déjà se projeter sur l’avenir. Car les performances de certains joueurs de l’Asvel ne sont pas passées inaperçues, y compris en Euroligue. « Là, on va se faire piller ! Quand tu fais une bonne saison, c’est clair que tu te fais piller. On va perdre des joueurs majeurs comme Elie Okobo et Chris Jones », indique ainsi le président villeurbannais.

Qu’il s’agisse du MVP de la finale de Betclic Elite Elie Okobo (14,5 points et 3,9 passes de moyenne en Euroligue), fortement annoncé du côté de Monaco, ou de l’arrière américain Chris Jones (13,1 points en Euroligue), évoqué à Valence, les pertes sportives seront évidentes. Mais un autre dossier est d’ores et déjà prioritaire à l’Asvel : conserver Victor Wembanyama.

Wembanyama futur premier choix de la draft NBA en juin 2023 ?

Très souvent blessé pour sa première saison à Villeurbanne, notamment durant l’intégralité des play-offs de Betclic Elite, le prometteur intérieur de 18 ans (6,5 points, 3,8 rebonds et 1,9 contre en 13 matchs d’Euroligue) est actuellement en réflexion. « On attend sa réponse et j’espère qu’elle sera positive, confie Tony Parker, interrogé sur le sujet par 20 Minutes. On veut absolument le garder. On veut tout construire autour de lui. »


Une envie qu’il réitère avec insistance dans la foulée : « Tout sera construit autour de lui la saison prochaine donc j’espère qu’il va rester ». L’enjeu sportif et économique est en effet colossal pour l’Asvel, quand on sait que Victor Wembanyama, talent atypique de 2,19 m, est annoncé par beaucoup d’observateurs comme le premier choix en puissance de la prochaine draft NBA. Il s’agirait évidemment d’une grande première dans l’histoire du basket français.