Football : la fédération espagnole s’engage à verser les mêmes primes aux équipes masculine et féminine

FOOTBALL La fédération espagnole s’est engagée à ne plus faire de différences de primes et de droits d’image entre ses équipes masculine et féminine

Q.B.
— 
Alexia Putellas, à son prime en termes de primes.
Alexia Putellas, à son prime en termes de primes. — Karl W Newton/SPP/Shutterstock/SIPA

Un petit pas pour l’Espagne, un grand pas pour l’égalité. Le président de la fédération espagnole de football (RFEF), Luis Rubiales, s’est engagé ce mardi envers l'équipe nationale féminine : désormais, les joueuses toucheront autant que leurs collègues masculins en termes de primes et de droits d’image.

Cet accord entre en vigueur dès l'Euro, qui débute le 6 juillet en Angleterre, et court jusqu’en 2027. Il a été signé en présence d’Alexia Putellas, Patricia Guijarro et Irene Paredes, trois joueuses majeures de la sélection. « C’est une journée historique, s’est justement félicitée Paredes. Au nom de toutes les joueuses, je veux remercier l’effort de la RFEF et de Luis Rubiales. »


« L’accord que nous signons aujourd’hui est à l’avant-garde du monde du football, a déclaré Rubiales. Nous avons signé un accord de cinq ans qui nous permettra d’atteindre les prochains championnats du monde et d’Europe et, espérons-le, les Jeux olympiques. Nous devons promouvoir le sport féminin, nous nous efforçons de combler l’écart avec le sport masculin. » Allo, Noël Le Graët ?